La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Théâtre Rimbaud sur les bords de l’Oder

décembre 2001 | Le Matricule des Anges n°37 | par Laurence Cazaux

Rimbaud sur les bords de l’Oder

C’est une première dans la collection Théâtre Ouvert/Tapuscrit : la publication d’une oeuvre qui ne soit pas d’expression française, construction européenne oblige. Un auteur allemand de 40 ans, Andréas Marber, redonne vie à un Rimbaud contemporain, exilé en ex-Allemagne de l’Est, marié à une femme handicapée mentale et amant d’un pasteur conformiste. La pièce est étrange, fantastique par moments, avec la présence d’un rat aussi gros qu’un veau. Comme si après Tchernobyl, tout se modifiait, la langue, les corps, les âmes. Pour faire sentir cette déliquescence, de l’homme à l’homoncule, Andréas Marber tord la langue, la troue dans une rythmique toute particulière. « Je veux savoir ce qui se passe ici pour les gens et pour la langue (…) Il faut mémoriser des mots -des noms de choses qui disparaissent de gens qui- s’évanouissent pour qu’il reste au moins un souvenir de la violence avec laquelle on détruit ici. »

Rimbaud sur les bords de l’Oder
Andréas Marber
Traduit de l’allemand
par Jörn Cambreleng
Théâtre Ouvert/Tapuscrit
96 pages, 9,91 (65 FF)

Rimbaud sur les bords de l’Oder Par Laurence Cazaux
Le Matricule des Anges n°37 , décembre 2001.