La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Etienne Leterrier-Grimal

Articles

Au milieu de l’été, un invincible hiver

de Virginie Troussier
Fait d'hiver Virginie Troussier, revient sur le « drame du Frêney », l’une des grandes catastrophes de l’alpinisme. Et convertit les faits bruts en un beau récit tragique sur l’amitié. Le 9 juillet 1961, deux cordées d’alpinistes entament simultanément la première ascension de la voie sud du Mont-Blanc par le pilier central du Frêney. L’une, italienne, inclut Walter Bonatti, Andrea Oggioni, Roberto Gallieni. L’autre, française, regroupe Pierre Mazeaud, Pierre Kohlmann, Robert Guillaume et Antoine Vieille. Arrivées au refuge, les deux cordées n’en forment plus qu’une pour réaliser une première. Ciel au beau fixe. Joie. Conquête. Ils sont sept, ils ont tous entre vingt et la trentaine. Virginie Troussier, elle, n’était pas née à l’époque de l’expédition. Journaliste et...
juin 2021
Le Matricule des Anges n°224

« Le triomphe de la vertu littéraire »

Jorge Herralde, fondateur des éditions Anagrama, revient sur la collaboration qu’il a eue avec Roberto Bolaño à partir de 1996. Un compagnonnage qui ressemble à un conte de fées éditorial… Comment en êtes-vous venu à publier Bolaño ? Un jour, nous avons reçu le manuscrit de La Littérature nazie en Amérique. Une surprise totale. C’était une œuvre d’une grande qualité écrite par un inconnu,...
mars 2011
Le Matricule des Anges n°121

Le chantier Bolaño

L’écrivain chilien a laissé après sa mort une constellation d’écrits plus ou moins achevés, qui précisent de façon étonnamment cohérente la cartographie d’un univers creusé par les abîmes moraux. En tant qu’exécuteur testamentaire de Roberto Bolaño, Ignacio Echevarría est le maître d’œuvre de la publication posthume de 2666. Rencontre avec une figure de passeur. En plus d’officier depuis quinze ans dans le supplément littéraire d’El País, Ignacio Echevarria serait enclin à la polémique. Celui qui déclare sans ambages que les lettres latino-américaines sont « de complexité, de variété et de température moyenne bien supérieures à celle d’Espagne », s’est aussi fait connaître par le brûlot qu’il avait lancé en 2004 contre un livre édité par Alfaguara,...
mars 2011
Le Matricule des Anges n°121

Souvenirs du futur

de Sigismund Krzyanowski

À contretemps

La parution de Souvenirs du futur offre une occasion supplémentaire de découvrir une des œuvres les plus importantes du siècle dernier… et de voyager, aux côtés d’un inventeur soviétique, dans l’avenir d’une illusion. Aujourd’hui, 28 décembre 1950 est mort Sigismund Dominikovitch Krzyzanowski, auteur de littérature fantastique et génie négligé. Pas une ligne de lui ne fut publiée de son vivant. » Ces lignes, tracées sur un carnet par l’écrivain Georg Chengueli, furent retrouvées après sa mort par Vadim Perelmouter qui devint par cette découverte involontaire l’éditeur russe et le passeur à l’étranger...
novembre 2010
Le Matricule des Anges n°118

Liaisons prometteuses

Depuis 2006, Quartett publie des pièces inédites de jeunes auteurs français, privilégiant leurs qualités littéraires, dans un esprit affirmé de compagnonnage. Les éditions Quartett ont insufflé dans le paysage de l’édition théâtrale comme une brise nouvelle : une maquette impeccable, une exigence littéraire qui fait alterner textes intimistes et parole collective, réalisme et imagination, formes polyphoniques et formes légères. En fait, c’est plus comme des éditeurs de littérature dramatique que comme des éditeurs de théâtre que Benjamin Dupré et...
novembre 2010
Le Matricule des Anges n°118