La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Etienne Leterrier

Message Envoyer un message

Articles

Pauvre maison de nos rêves suivi de L’Herbe tendre

de Jean-Yves Cendrey
Théatre de verdure Le romancier Jean-Yves Cendrey signe une pièce agreste à la langue ciselée, où le théâtre se rêve enfin buissonnier. Serait-ce l’ouvrage d’Olivier de Serres publié en 1600, Le Théâtre d’agriculture et mesnage des champs, qui a donné à Jean-Yves Cendrey l’idée d’écrire une pièce intitulée L’Herbe tendre ? A l’âge classique, jardins et jets d’eau avaient qualité de spectacles et comptaient donc le jardinier comme une variété un peu rustique du scénographe. Pour le théâtre, voici l’histoire d’un écrivain citadin (« Moi-même ») qu’« un notaire vient de faire propriétaire d’un peu de terre »...
juillet 2010
Le Matricule des Anges n°115

Belgrade

de Angélica Liddell

La fosse des balkans

Le théâtre d’Angelica Liddell n’est pas un théâtre de l’interlocution. Imaginer un « parler ensemble » sur scène, ce serait en effet déjà une manière d’accorder les points de vue, de les rendre conciliables : le dialogue, au théâtre, c’est déjà une forme de paix. Or, c’est le conflit qu’explore le théâtre d’Angélica Liddell, qui a fondé pour cela en Espagne une compagnie baptisée Atra bilis,...
juin 2010
Le Matricule des Anges n°114

La Villa d’été

de Angel Vazquez

Brûlant royaume

Les jeunes éditions Rouge Inside poursuivent la publication des œuvres d’Angel Vázquez avec un texte lumineux, où les miracles comme les démons de l’enfance ressuscitent. Sur les hauteurs de Tanger, Gabrielito et sa mère, Teresa, ont loué une villa pour y passer l’été. Dans la canicule d’août, une poule désœuvrée picore les allées d’un jardin méditerranéen qu’ombrage une pinède et que...
mai 2010
Le Matricule des Anges n°113

Pierre

de Marius von Mayenburg

Drame hors-scène

Peu après la chute du Mur de Berlin, trois femmes - grand-mère, mère et fille - retrouvent la maison que la plus âgée d’entre elles, Witha, a habitée étant jeune. C’était en 1935, lorsqu’avec son mari, ils ont acheté la demeure d’une famille juive contrainte à l’exil, avant de la perdre à leur tour, lors de la partition de l’Allemagne et de leur fuite pour l’Ouest. La Pierre de Marius von...
mai 2010
Le Matricule des Anges n°113

La voie de Sorokine

L’œuvre de Vladimir Sorokine compte parmi l’une des plus turbulentes qui soient. Rencontre avec l’un des enfants terribles de la littérature russe qui, presque vingt ans après la fin de l’URSS, n’a rien perdu de sa hargne. Double parution. Il rappelle volontiers que le pays que nous désignons sous le nom de Russie a été créé par Ivan le Terrible. Selon Vladimir Sorokine, les régimes russes ne se sont jamais vraiment affranchis de cette origine autocratique. Or s’il est un rôle que l’écrivain endosse avec fougue, c’est celui de provocateur. Ses premiers romans bousculaient les normes sociales et les tabous en recourant à la...
avril 2010
Le Matricule des Anges n°112