La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Jean Laurenti

Message Envoyer un message

Articles

Disparitions

de Bertrand Schefer
Montrer l'absence Revisitant à la première personne une série de livres, films ou photographies, Bertrand Schefer mène une réflexion féconde sur le hors-champ de la représentation. « Peut-être ne saura-t-on jamais complètement à quel trafic on se livre avec les images, à quel trafic nécessairement obscur », écrit Bertrand Schefer dans un des textes qui composent Disparitions. C’est en effet à ce « lent et ténébreux travail » qu’elles accomplissent en nous, autant qu’à celui qui est nécessaire pour comprendre les liens étroits que nous tissons avec elles au long d’une vie, leur rôle dans notre construction qu’est consacré ce livre. Il va de soi qu’une telle tâche est gigantesque et qu’on ne saurait en témoigner que de façon fragmentaire. Ces chapitres de nature...
mars 2020
Le Matricule des Anges n°211

Blues et féminisme noir

de Angela Davis

Trois femmes puissantes

À travers l’œuvre de trois grandes artistes noires américaines, Angela Davis s’attache aux origines souterraines des combats menés et à venir. Militante et universitaire, engagée depuis son plus jeune âge dans la lutte contre toutes les formes d’oppression politique et sociale, Angela Davis propose avec Blues et Féminisme noir une saisissante relecture d’un pan de l’histoire de la musique populaire américaine. Les voix qu’elle nous fait entendre sont celles de deux « blueswomen » aujourd’hui peu connues, Gertrude « Ma » Rainey...
février 2018
Le Matricule des Anges n°190

Rose pourquoi

de Jean Paul Civeyrac

Vertige du rien

Revisitant le souvenir d’un film aperçu autrefois, Jean Paul Civeyrac propose une réflexion sensible sur les pouvoirs du cinéma. Nous gardons longtemps en mémoire certains passages de films glanés à travers la lucarne d’un poste de télévision. Que cela ait eu lieu à l’occasion de diffusions tardives, dans un état intermédiaire entre veille et sommeil, n’est sûrement pas étranger à la place singulière qu’occupent en nous ces images, lesquelles concernent souvent des visages. Rose pourquoi, le livre que Jean Paul...
janvier 2018
Le Matricule des Anges n°189

Passer, quoi qu’il en coûte

de Georges Didi-Huberman , Niki Giannari

Retour des refoulés

Sommant les images de révéler quelque chose du monde, Georges Didi-Huberman et Niki Giannari tournent leur regard vers le mal que notre siècle inflige aux réfugiés. Au long d’un parcours de plus de trois décennies, Georges Didi-Huberman, philoso- phe et historien de l’art, n’a de cesse d’élargir son champ d’investigation. Par livres interposés, il fait dialoguer la Renaissance avec l’Arte Povera, l’œuvre et la pensée de Marcel Duchamp avec celles de Hantaï, de Brecht, de Warburg, de Pasolini ou encore de Godard. Les productions artistiques sont matière à...
novembre 2017
Le Matricule des Anges n°188

Taba-Taba

de Patrick Deville

Reprendre le large

Mêlant comme toujours destinées individuelles et convulsions du monde d’hier et d’aujourd’hui, Patrick Deville se penche cette fois sur son histoire familiale. un roman parmi ses plus aboutis. On est accoutumé, quand on a fréquenté un peu les livres de Patrick Deville, à y suivre la trace de voyageurs aux semelles de vent. Un narrateur, dont on devine qu’il lui prête sinon ses traits du moins ses questionnements et ses obsessions, nous entraîne avec lui sur les pas d’un explorateur, d’un savant, d’un aventurier, d’un écrivain ou encore d’un révolutionnaire. Existences saisies dans...
octobre 2017
Le Matricule des Anges n°187