La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Jérôme Goude

Message Envoyer un message

Articles

Défense des animaux & pornographie

de J. Eric Miller
Défense des animaux et pornographie Quelque part, aux confins d’une humanité besogneuse, un fermier baise sa fille, encule incontinent et son aîné et son cadet, soumettant la fornication familiale aux règles d’un fordisme porcin. À San Francisco, coincé dans la cabine d’un peep show tel un rat dans sa boîte, un étudiant du Montana goûte aux plaisirs amers de la fellation. Entre Mobile et La Nouvelle-Orléans, Petit Rouge, hypnotisé par la profondeur vaginale d’une jeune prostituée, s’abîme, bille en tête. Le gardien d’un centre commercial sème la terreur au sein d’une boutique d’animaux. En pleine montagne, un homme...
juillet 2010
Le Matricule des Anges n°115

L’Afrique à la lettre

Vingt ans après avoir quitté le Burundi, un opiniâtre défricheur de signes traverse la Tanzanie. Roman expérimental et intime, Tanganyika Project exerce un séduisant pouvoir d’attraction. Tiraillé par le désir de revoir le lac de son enfance, ce « zoo grandeur nature exclusivement peuplé de bêtes et de héros », un homme projette de se rendre à Kigoma, ville du nord-ouest de la Tanzanie, aux abords de la frontière du Burundi. À la gare routière de Mwanza, étape initiatique de ce singulier périple, l’aube dévoile des lettres peintes sur les murs d’un bistro, d’une épicerie,...
juillet 2010
Le Matricule des Anges n°115

Peut-être

de Cécile Reims

L’ascèse migratoire

Introspectif et contemplatif, Peut-être résulte de la mise en fiction d’une existence mue par l’obéissance aux lois de l’art et du vivant. Parmi les quelques citations dont C. aura amoureusement porté le secret, comme un viatique, un trousseau de clefs ouvrant les portes d’un monde inassignable, il en est une que Peut-être exorcise : « Aucun acte libre ne m’est permis, hormis la destruction de Je ». L’écriture, dût-elle n’être que recours à l’artifice, a raison des masques. Au-delà des identifications, la personne s’y dissout...
juillet 2010
Le Matricule des Anges n°115

Lieu commun

de Alain Hobé

Lieu commun

Nous ne sommes pas au monde « , tel était le constat liminaire d’Étoiles ennemies, premier récit hypnotique et crépusculaire d’Alain Hobé (cf. Lmda N°85). Cette même absence au monde sature Lieu commun, mais d’une manière autrement plus insidieuse. Des ombres, » êtres inhabités dont le teint cireux leur fait (comme) un masque « , à peine arrachées du sommeil, abêties, répondent mécaniquement...
juin 2010
Le Matricule des Anges n°114

Pandémie spéculative

Magnats du néolibéralisme, politiciens versatiles et traders, Mathieu Larnaudie sismographie les failles d’une société en proie au crépuscule idéologique. La crise économique mondiale, initiée par la chute des subprimes, a fortement ébranlé le principe de non-interventionnisme de l’État, générant, selon une logique hollywoodienne d’assainissement moral, l’émergence d’une « criminalité en col blanc ». À travers une série de portraits mordants, Mathieu Larnaudie s’emploie à incarner cette entité abstraite, insaisissable. Des figures politiques,...
juin 2010
Le Matricule des Anges n°114