La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Pierre Mondot

Message Envoyer un message

En grande surface – chronique

L'idiot de la famille Faut-il renvoyer les enfants à l’école ? Début mai, ce dilemme inédit taraude de nombreux parents d’élèves. Voyons ce qu’en pense Aurélie Valognes, cinquième écrivain français en nombre de livres vendus. Dans les situations les plus difficiles, la littérature offre souvent de précieux secours et la jeune femme consacre justement son dernier ouvrage, Né sous une bonne étoile, à l’univers scolaire. On y accompagne Gustave Aubert de son entrée au cours préparatoire à l’issue de la classe de cinquième. Le titre repose sur une antiphrase, car en vrai, le héros manque de bol. Il grandit « au...
juin 2020
Le Matricule des Anges n°214

Une tigresse de papier

Jour 1. Oui, j’ai pris La Dictatrice de Diane Ducret et non, je n’ai pas trouvé de farine. Mais si, Diane Ducret. Enfin, tu sais bien. Elle est l’auteure de Femmes de dictateur, traduit en vingt langues. Et on apprend dans le magazine Elle que « l’écrivaine à succès » (tiens, tu vois) a été choisie pour devenir la prochaine égérie de la marque Montblanc (le parfum, pas la crème, patate)....
mai 2020
Le Matricule des Anges n°212-213

Le marronnier

Voilà un moment qu’on n’avait pas ouvert un prix Goncourt. Et au moins autant de temps qu’on n’avait pas tourné les pages d’un Dubois. La dernière fois, son narrateur, Paul, avait trouvé un emploi de promeneur de chiens à Montréal. Bof. On avait préféré couper la laisse avant la fin de la balade. Un roman paru en août, un prix décerné en novembre, on nous jugera loin de la prime actualité....
mars 2020
Le Matricule des Anges n°211