La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Sophie Deltin

Sophie Deltin

Articles

Quand je serai grande je changerai tout

de Irmgard Keun
Promesse subversive Le regard d’insouciance miné par la révolte d’Irmgard Keun, écrivaine allemande à succès des années trente, méconnue en France. Dans Quand je serai grande, la narratrice, une enfant pétillante à l’imagination insatiable, accumule les bêtises et les infractions à l’ordre petit-bourgeois dont au fil des jours, elle démasque, mine de rien, les cécités et les lâchetés d’adultes. Dans cette chronique bien ancrée dans le contexte de la fin de la Première Guerre mondiale, à travers laquelle on peut déjà déceler les signes insidieux d’une société encline au conformisme et à l’inertie de la pensée, terrain idéal de tous les totalitarismes, la petite fille se heurte en premier lieu au moralisme hypocrite et misogyne de sa...
juillet 2017
Le Matricule des Anges n°185

Elfriede Jelinek, une biographie

de Yasmin Hoffmann

Jelinek en intime

Parution d’une biographie sur l’auteur de La Pianiste, dont le prix Nobel de littérature en 2004 est venu saluer l’« exceptionnelle passion langagière ». Qu’on lui reproche son cynisme, voire son manque de solidarité avec ses personnages féminins, malentendu qui sera renforcé par la réception de Lust (1989, son roman pornographique), on s’accordera pourtant à reconnaître le choc de lecture que représente l’œuvre d’Elfriede Jelinek. Yasmin Hoffmann qui a traduit six romans de l’écrivain aux éditions Jacqueline Chambon (dont La Pianiste en...
janvier 2006
Le Matricule des Anges n°69

Séjours à la campagne

de W.G. Sebald

Compagnons d’âme

À travers six portraits d’artistes parus en 1998, W.G. Sebald effectue, en guise d’hommage, un inoubliable pèlerinage littéraire au cours duquel l’auteur allemand souligne toute l’ambiguité de l’acte d’écrire. Conformément à sa conception de l’écriture comme entreprise d’exhumation de restes contre le cours irrésistible de l’oubli, Sebald donne voix (et images) à des destins intimement liés à l’écriture, et plus ou moins ensevelis dans les gravats du passé (Johann Peter Hebel, Gottfried Keller) ou qui ont failli rester inaperçus dans les archives de l’Histoire (Robert Walser). La « prédilection...
janvier 2006
Le Matricule des Anges n°69

Andréas et autres récits

de Hugo Von Hofmannsthal

Le réel est son double

Fin XVIIIe, Venise. Nous sommes en compagnie d’un jeune Autrichien qui sous la coupe d’un domestique perfide, y rencontre des femmes. C’est en fait moins l’intrigue qui importe que ce glissement continuel éprouvé par le jeune Andréas entre les possibilités d’un réel jamais univoque, mais bigarré et constamment diffracté par la trajectoire de l’amour, du faux-semblant, de l’abandon et de la...
janvier 2006
Le Matricule des Anges n°69

Demain est écrit

de Pierre Bayard

Au commencement était la fin

Si le temps passé habite l’écriture, les mots ne portent-ils pas aussi en creux le poids de l’avenir ? Dans son nouvel essai, l’écrivain et psychanalyste Pierre Bayard bouleverse l’ordre des liens entre l’écriture et la vie. Déjà dans son surprenant et très stimulant essai Peut-on appliquer la littérature à la psychanalyse ? (Minuit, 2004), Pierre Bayard contestait, en l’inversant, la double position de supériorité et d’antériorité dans laquelle on place depuis Freud la psychanalyse par rapport à la littérature, se proposant alors de reconnaître à celle-ci une capacité autonome de réflexion (plus exactement de...
novembre 2005
Le Matricule des Anges n°68