La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Valérie Rouzeau

Message Envoyer un message

Articles

Verheggen de Ah à Zut Le tonitruant Wallon fait valdinguer le train-train du vocabulaire qu’il noie dans un flot de calembours et d’à-peu-près. Dans ses deux nouveaux opus, il dit son amour des mots transfigurés, son amour pour Gisèle. Jean-Pierre Verheggen c’est un flot, un tourbillon, un maëlstrom où les mots perdent le nord, si ce n’est leur caleçon. Dans la riche tradition du calembour et de l’à-peu-près dont Michel Laclos a établi la généalogie tout récemment (Nouveaux trucs et machins, Zulma, 2004), il rejoint la cohorte échevelée des Cros, Allais, Willy, André Frédérique ou Jean L’Anselme qui auraient pu eux aussi en période d’élection clamer « Votez verres, votez alcolos ! ». Mais Jean-Pierre Verheggen c’est aussi un enfant de Rimbaud qui ne se pousse pas du col et sait bien ce qu’il en est de la gloriole. Et...
avril 2004
Le Matricule des Anges n°52

Les Pierres

de Hikaru Okuizumi

Les Pierres

Avec le trait saillant du conte et l’ampleur de la parabole, ce court roman paru au Japon en 1994 décrit la puissance d’une seule phrase : « Dans le galet d’une rivière est inscrite la marche de l’univers ». Prisonnier pendant la guerre du Pacifique en 1944, Manase fut initié à ce secret des pierres par un soldat. Il transmet ensuite son savoir de géologue à son fils, qui sera victime d’un...
juin 1996
Le Matricule des Anges n°16

Les Maisons des enfants

de Coleman Dowel

Les maisons des enfants

Ce recueil de nouvelles déploie une galerie de personnages à la fois fantastiques et bien réels. Enfants ou vieux, ils sont souvent porteurs d’un secret qui les exclut de leur vie familiale. Ils passent pour fous ou malades, alors que leur regard innocent désarticule les rigidités sociales et met à nu les calculs psychologiques des individus. Père du New Gothic, à l’imaginaire débordant,...
juin 1996
Le Matricule des Anges n°16

Entendu à la radio – chronique

Assomption, futé bison En ce week-end du 15 août, comme toujours rouge orange sur les routes, on a écouté la radio et grâce à la radio, précisément grâce à l’émission « De bouche à oreille » (midi sur Culture) consacrée dimanche 14 août aux « légumineuses, lentilles et compagnie » j’ai acheté mes premiers cocos roses du Canada, en bas de chez moi rue des Rosiers, au supermarché arabe. À la caisse j’évoque l’émission que je viens d’entendre, où le chef cuisinier, Régis Marcon, avait décrit ces cocos avec un sourire qu’on pouvait voir passer sur les ondes, et sa recommandation de laisser cuire tout doucement les...
septembre 2005
Le Matricule des Anges n°66

Non, non et non !

BOUM UN COUP DE CANON VIENT DE PARTIR ARRIVERA-T-IL AVANT MOI APRÈS TOUT LE CIEL EST UN ABAT-JOUR ET NOUS NE POUVONS PAS TOUS PASSER NOTRE VIE SOUS LA LAMPE ET CLOWN JE CRÈVE LA CARTE POSTALE Pierre Albert-Birot In La Joie des sept couleurs. Comme nous recevions au Centre culturel de Tinqueux le 10 mai dernier l’homme du monde Jean-Baptiste Para pour nos mensuels Dithyrambes, le poète discret, fabuleux traducteur et rédacteur en chef de la deux fois quadragénaire revue Europe nous a fait part de son inquiétude sérieuse quant à l’avenir de la poésie en France tant du côté de l’édition de plus en plus soumise aux plus viles lois...
juin 2005
Le Matricule des Anges n°64

C’est le printemps

Pour Camille Loivier, à son retour du Printemps des Poètes de Taïwan !. S’il ne vient pas chercher son joint avant ce soir, il sera trottoir. « Ce joli bazar de parole avec lequel je me suis réveillée un matin à Montrouge il y a deux ou trois ans m’est resté en tête sans doute parce qu’il n’est pas si fréquent de commencer une journée avec le fou rire. Si on explique ensuite que le journaliste d’Inter évoquait un gagnant au Loto qui ne se manifestait pas, en...
avril 2005
Le Matricule des Anges n°62