La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

RUBRIQUE Avec la langue
La chronique de Gilles Magniont

Les articles

Un peu plus près des étoiles Avec vingt ans d’avance, la troupe Gold avait trouvé la formule de l’art contemporain. La trentaine détendue fait danser ses enfants au rythme des djembés, les chapelles ruissellent de mises en voix, Mathilde Monnier reprend du rosé : voici venue la saison du spectacle vivant. Mais les joies du live recouvrent le verso non moins solaire des festivals : le Programme, prose dédaignée comme la servante qui n’aurait d’autre rôle que de nous mener à sa maîtresse, la représentation. Or c’est dès les rives du rédactionnel que le désir d’art peut être comblé, en témoignent les deux cents grammes d’Avignon 2008, œuvre en soi dès son premier paragraphe. Valérie Dréville « ne veut pas...
juillet 2008
Le Matricule des Anges n°95

M. Homais et l’excitée

Comment faire une bonne soupe populaire avec plein de mots dedans. Depuis 2002, Michel Onfray enseigne à l’« université populaire » de Caen, qu’il a lui-même créée, et qui a pour vocation de dispenser le savoir au plus grand nombre. On n’y délivre aucun diplôme, mais on n’y exige pas non plus niveau d’admission ou chèque d’inscription. L’homme de la rue peut venir s’asseoir sur les bancs de l’amphithéâtre, puis les quitter la tête mieux faite. Quel discours...
octobre 2004
Le Matricule des Anges n°57

Vertiges de Van Damme

Qui parle là ?, sinon le karatéka, de prétendus exégètes et puis personne. Avec l’Initiation à l’ontologie de Jean-Claude Van Damme1, le lecteur ne sait pas trop sur quel pied danser. À première vue, rien de trop compliqué, ou d’inusité : voilà déjà un moment que la grotesque figure de l’acteur « belgo-américain » prête à rire, et que les efforts de sa réflexion font la joie du public. Ici, alors, on feindrait de le prendre tout à fait au sérieux, on donnerait toute...
septembre 2004
Le Matricule des Anges n°56

Crypto-schmilblick

Pouvons-nous tolérer la violence des mots d’ordre révolutionnaires ?. Jouons, c’est l’été. Il s’agira ici d’observer une simple phrase, récemment portée aux banderoles des « forums sociaux » ces réunions informelles qui se multiplient ci et là, afin d’envisager les modalités d’un monde-qui-ne-serait-pas-une-marchandise. L’Esprit Malin du Matricule s’est mêlé d’effacer un terme dans cette phrase, et puis de le remplacer par le substantif truc. Au lecteur,...
juillet 2004
Le Matricule des Anges n°55

Les doigts dans le culte

Ou pour le dire autrement : le fétichisme, stade suprême du mercantilisme. Ed Wood et ses assiettes d’extra-terrestres ? Culte. Mais aussi Babar et Monsieur du Snob, le manège enchanté et les après-midi de Dorothée. Culte encore tel dessin animé japonais, sa musique et puis celui qui la chantait. La série des Bronzés, celle des Gendarmes et des Pieds Nickelés : culte encore vous dis-je. Sans oublier le tube de l’été et la moitié des programmes télé. Martin Winckler...
juin 2004
Le Matricule des Anges n°54