La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger Casa coyote

octobre 1993 | Le Matricule des Anges n°5

Casa Coyote est un court récit de Thomas Sanchez (l’auteur de Rabbit Boss et du superbe Kilomètre zéro) relatant l’acquisition par le narrateur et pour une bouchée de pain d’une splendide maison du côté de Santa Barbara (Californie) et de ce qui en résulte. Cette demeure, Casa Coyote, tire son nom du Grand Coyote, route d’incendies qui ont tout ravagé en 64. Treize ans plus tard, arrive ce qui doit arriver : une seconde langue de feu démesurée. Thomas Sanchez offre à ce sinistre une nature divine comme le firent les indiens, frappés par la violence et la folie des flammes. L’incendie va ravager à nouveau la superbe région avec une fatalité qui fait de ses habitants de véritables Sisyphe.
Il est étonnant que la parution de ce livre coïncide avec l’actualité immédiate, l’incendie de Malibu et de ses environs. Le Grand Coyote n’est donc pas une légende même si c’est déjà un mythe.
Malheureusement, on peut déplorer la traduction qui mutile le style d’habitude impeccable de Sanchez, ainsi que les nombreuses fautes et coquilles qui parsèment le texte.

Editions L’Incertain
Traduit de l’Américain
par Gilles Vaugeois
52 pages, 65 FF

Casa coyote
Le Matricule des Anges n°5 , octobre 1993.