La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger Une Peine d’exception

mars 1995 | Le Matricule des Anges n°11

Une peine d’exception

Le Masque change sa collection depuis quelques années. Associé dans tous les esprits à Agatha Christie et Exbrayat, il inscrit désormais dans son catalogue les noms de Didier Daeninckx, Elmore Leonard ou encore Patricia Cornwell. Après Et il ne restera que poussière, Postmortem et Mémoires mortes, Une Peine d’exception est le quatrième roman de cette dernière publié au Masque, qui a toujours édité beaucoup de femmes. C’est aussi la quatrième enquête de Kay Scarpetta, l’héroïne médécin-légiste de Patricia Cornwell qui, elle-même, a travaillé au bureau du médecin-légiste de Virginie comme informaticienne après avoir été chroniqueuse judiciaire. Une Peine d’exception appartient avec Mémoires mortes au meilleur de sa production. Avec Sue Grafton, P.M. Carlson ou Roma Greth, Patricia Cornwell est l’une des femmes qui commencent à compter dans le polar américain.

Le Masque
traduit de l’américain
par Gilles Berton
360 pages, 73 FF

Une Peine d’exception
Le Matricule des Anges n°11 , mars 1995.