La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Revue de crimes

novembre 1997 | Le Matricule des Anges n°21 | par Christophe Dabitch

Mystère, mystère. 2, Fenêtres sur crimes

La nouvelle policière est un genre à part et surtout un genre peu publié. Fenêtre sur crimes est dans ce contexte un ouvrage rare car il rassemble sous la forme d’un recueil les nouvelles de neuf auteurs contemporains français, anglais et américains. L’auteur de la préface et du choix, Jacques Baudou, précise qu’il veut présenter l’actualité de la nouvelle policière tout en écartant les « tendances actuelles -strictement franco-françaises (…) celle à qui le présupposé idéologique tient trop souvent lieu de talent ; celle surtout qui se complaît dans l’éloge du crade et du sordide ». Le filtrage étant sévère, on ne retrouvera donc dans cette anthologie aucun des polardeux actuels les plus connus. Le crime y garde une certaine propreté. Jacques Baudou tient à illustrer ainsi plusieurs courants : celui des auteurs féminins anglo-saxons récemment apparues (Elisabeth George), celui du renouveau du polar historique (Peter Tremayne) et un autre courant totalement hétéroclite (Doug Allyn, J. Barine, Richard D. Nolane, James Powell…).
Ce qui est une bonne surprise lorsque Doug Allyn nous emmène dans le milieu des musiciens noirs de Détroit et leurs souvenirs des années soixante, quand la mafia aidait leur percée via les juke-boxes pour cause de ségrégation à la radio. L’intrigue est quasiment anecdotique, elle sert surtout une très belle traversée éclair d’un univers peu connu. Peter Tremayne nous plonge lui dans la rudesse d’une petite île rocheuse, à la recherche des reliques du premier des évêques irlandais. Dans une atmosphère de grand vent et de mouettes passant au loin. Wendy Hornsby évoque habilement le meurtre d’une mère et fait du noir sans en avoir l’air. Benjamin M. Schutz redore le blason du privé avec le récit efficace d’un mariage à vocation meurtrière. Ces nouvelles étant les plus réussies, il reste pour la curiosité le polar à l’eau de rose (Elizabeth George), le difficile polar d’anticipation avec en plus une célébration du genre (J. Barine), le polar radiophonique avec un bon climax (René Reouven), le polar drolatique (James Powell) ou bien encore le polar exotique (Richard D. Nolane). Malgré sa partialité et ses faiblesses, ce recueil a le mérite de l’éclectisme et de la curiosité.
Fenêtres sur crimesNouvelles présentées par Jacques Baudou
Denoël300 pages, 129 FF

Revue de crimes Par Christophe Dabitch
Le Matricule des Anges n°21 , novembre 1997.
LMDA PDF n°21
4.00 €