La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Premiers romans Simploque le gitan

juin 1998 | Le Matricule des Anges n°23 | par Thierry Guichard

Ciseleur de courts textes et de nouvelles, Jean-Pierre Cannet s’essaie pour la première fois au roman. Si l’on retrouve la qualité baroque du langage de l’auteur de La Lune chauve (Aube, 1991) ou de Bris de guerre (Dumerchez, 1992), le souffle et surtout la charpente de cette architecture plus volumineuse manquent à son récit. Alliant la gouaille à un lyrisme échevelé, l’auteur dresse le portrait de boue et de fange de Simploque, enfant gitan et orphelin, amoureux de la prostituée qui lui sauva, à sa naissance, la vie. Dans un casting à la Victor Hugo, l’écrivain sollicite aussi un monstre concupiscent, tueur de putains, un ogre gentil protecteur d’enfances malheureuses. La violence des couleurs, la misère douloureuse de la décharge où vit Simploque, la langue et le code des gitans bien restitués donnent ici ou là des bonheurs de lecture. Mais le scénario patine dans la boue de l’histoire et le roman n’avance pas, ne comptant que sur ses images pour nous donner le change.
Signalons, publié par la médiathèque de Forbach, du même auteur : Les Harengs de la fête autour de trois tableaux de François Talairach.

Julliard
174 pages, 119 FF

Simploque le gitan Par Thierry Guichard
Le Matricule des Anges n°23 , juin 1998.
LMDA PDF n°23
4.00 €