La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Revue Passage d’encres

mars 2000 | Le Matricule des Anges n°30 | par Thierry Guichard

Passage d’encres N°11 « Lundi matin »

Cette revue semestrielle réussit son pari esthétique. De grand format (240x275), ce N°11 consacré à chaque matin de la semaine séduit d’abord l’œil et le toucher par une richesse de papiers (pas moins de neuf dont un Calque) où alternent interventions plastiques, poèmes, proses et courts essais. La typographie constitue ici un champ d’investigation où la recherche graphique contribue à l’élaboration du sens. Impeccablement éditée, cette livraison intrigue par sa construction (quels rapports les textes entretiennent-ils entre eux et avec le thème ?) Profitant du travail typographique, Citizen P. donne le meilleur de ce numéro : un texte drolatique qui reprend les propos échangés autour d’une caisse de supermarché. On relèvera le très court texte de Michelle Labbé au non-sens troublant : « Puis j’ai tué le cochon. Ça n’a pas été facile, il était à l’envers » ou la musicalité de celui, manuscrit, de Joël Clair Bastard. Bel objet, Passage d’encres hélas passe trop vite sur des œuvres qui auraient besoin de plus de pages pour mieux imprégner le lecteur. Un si bel écrin, n’a peut-être pas besoin de recueillir autant de pierres.

Passage d’encres N°11
146 pages, 130 FF - Abt : 300 FF
16, rue de Paris 93230 Romainville

Passage d’encres Par Thierry Guichard
Le Matricule des Anges n°30 , mars 2000.
LMDA PDF n°30
4,00