La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Revue Du lager au goulag

septembre 2000 | Le Matricule des Anges n°32 | par Thierry Guichard

Lignes N°02 (nouvelle série)

Publiée précédemment par les éditions Hazan, la revue Lignes a trouvé avec les éditions Léo Scheer un lieu d’accueil salvateur. Après un premier numéro « Sartre-Bataille » c’est à nouveau autour d’une figure intellectuelle du siècle que s’est constitué ce numéro deux : David Rousset. Les textes proposés dans la première partie de la revue ont été écrits pour être prononcés lors d’une journée d’études et d’hommage consacrée à l’auteur de L’Univers concentrationnaire. D’où le sentiment que chaque texte s’enfile dans un sommaire sans qu’une direction soit précisément donnée. En revanche, l’esprit de l’oralité renforce admirablement le témoignage de Jean-René Chauvin, « un déporté ordinaire parmi tant d’autres » ainsi qu’il se présente (il ne dit pas « ancien déporté »). Son témoignage restitue, d’une manière terriblement simple, la vie quotidienne des camps avant de redonner une perspective historique sur l’ignorance qu’on en avait alors (aussi bien des camps nazis, que, jusqu’en 1949, des camps soviétiques). Même en arrivant au camp les déportés restent incrédules : « Un autre détenu, allemand celui-là, nous dit qu’il n’y avait qu’une porte de sortie, la cheminée du crématoire qu’il nous montra du doigt. Mais personne ne le prit au sérieux ». La seconde partie de cette livraison donne à lire des articles de Rousset lui-même, ce « révolutionnaire » comme le définit Michel Surya qui, après avoir connu les camps nazis, partit en guerre contre les camps soviétiques. Le 12 novembre 1949, David Rousset lance « un appel aux anciens déportés des camps nazis » pour qu’une commission d’enquête soit constituée (ce sera la Commission Internationale Contre le Régime Concentrationaire). Cet appel qu’on peut lire ici, fait un parallèle entre le lager et le goulag et donne un descriptif précis de l’organisation administrative des camps. Et il enfonce le clou : « en Russie (…) les camps ne se présentent plus comme une excroissance pathologique mais comme l’expression de rapports n
Il y a là une leçon de courage et surtout une leçon de vie ainsi que le signale Tzvetan Todorov. Comme si David Rousset avait fait de son  »expérience décisive" une source d’énergie pour continuer un travail d’émancipation de l’homme commencé avant-guerre.

Lignes (nouvelle série) N°2 - 231 pages, 100 FF - Abt 3 N° : 285 FF
Éditions Léo Scheer 22, rue de l’Arcade 75008 Paris

Du lager au goulag Par Thierry Guichard
Le Matricule des Anges n°32 , septembre 2000.
LMDA PDF n°32
4.00 €