La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français L’attente au forceps

avril 2001 | Le Matricule des Anges n°34 | par Delphine Désveaux

Quelque part, une femme, tendre, amoureuse de l’homme avec qui elle vit. La suite est vieille comme le monde : de l’amour, naît le désir d’enfant. L’enfant, comme le prolongement d’une union. Comme une construction, une promesse d’avenir. Plus encore, car pour une femme, entrer dans le désir d’enfant, c’est pénétrer au cœur des tripes de l’humanité, une humanité de corps et d’âme, un besoin viscéral de se remplir pour combler le vide. On est dans la sensualité, le temps, la réalité, le sens de la vie, la justification même d’une existence.
La perfection n’étant pas de ce monde, nous avons ailleurs une femme rebelle, névrosée, destructrice, en guerre contre elle-même. Enceinte alors qu’elle vient de quitter son ami, elle ne veut pas de cet enfant parce qu’elle ne veut rien. « Je suis posée là et j’attends que la vie passe, m’attachant à souffrir le moins possible. Ne plus être, ne plus rien sentir. Surtout ne plus aimer… »
D’un côté, l’attente récurrente, mensuelle, obsessionnelle. L’attente « d’attendre un enfant ». « L’attente est un mot tendu, pétri de rigueur ». Des essais infructueux, la déception, l’espoir à nouveau, le bonheur, enfin… anéanti par deux fausses couches. Le sentiment d’être inutile, le désespoir d’être stérile, comble de l’ironie quand on s’appelle Eve. De l’autre, une tigresse blessée que la vie essaie de transformer en poule couveuse d’un futur enfant abandonné. Au centre, le docteur Gromstein, gynécologue chaleureux, humain, qui encourage, veille, intercède et relie.
Des verbes à l’infinitif, les mêmes dans les deux parties, mais déclinés dans un ordre différent, annoncent les chapitres. Librement imaginé à partir d’un cas décrit par Françoise Dolto dans Séminaire de psychanalyse d’un enfant, ce livre donne la part belle à deux portraits de mères que tout oppose, si ce n’est leur détermination à aller jusqu’au bout.

MÈres
Myriam Cohen-Welgryn
Arléa - 211pages, 85 FF

L’attente au forceps Par Delphine Désveaux
Le Matricule des Anges n°34 , avril 2001.
LMDA PDF n°34
4.00 €