La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger Fascisme ordinaire

avril 2001 | Le Matricule des Anges n°34 | par Franck Mannoni

Madame Della Seta aussi est juive

Dans un livre édifiant, à la frontière du récit et de l’essai, Rosetta Loy dénonce un fascisme à l’italienne dont elle a eu à souffrir.
La petite Rosetta est née en Italie, en pleine période fasciste. Déjà, les juifs subissent une discrimination venue du peuple. En haut lieu, il n’est pas encore question d’alliance entre le dictateur italien et le fürher allemand. À son niveau, Rosetta ressent cette tension entre catholiques et israélites. Elle entend les remarques désobligeantes, à mots à peine masqués. Les attaques, pétries d’ignorance et de bêtise, la touchent, comme cette interdiction de jouer « avec les autres enfants parce qu’(elle pourrait) attraper leurs maladies ». Alors qu’elle n’est pas censée avoir le jugement critique prêté aux adultes, elle voit très bien où les livres de contes officiels veulent l’amener. Ces histoires qui mettent en scène un « gentil chrétien » qui doit échapper à un « méchant juif » sont aussi stupides que cruelles. Le fascisme ordinaire s’installe.
Rosetta Loy, sans cesse, effectue des allers-retours entre le quotidien de cette famille italienne et la grande histoire du pays : de l’engagement humaniste de Pie XI aux silences plus que gênants de Pie XII, des cris d’alertes de nombreux prêtres aux promulgations de lois anti-juives toujours plus inhumaines.
Ce livre absolument indispensable dresse un portrait sans concession de l’Italie de cette époque, mais aussi des Italiens. Il démontre d’une manière implacable comment se construit le fascisme d’État et comment les citoyens d’alors le répercutent et l’entretiennent dans leur vie de tous les jours. Démarche d’autant plus poignante que l’auteur a été elle-même la victime de cette chasse à l’homme programmée.

Madame Della Seta
aussi est juive

Rosetta Loy
Traduit de l’italien
par Françoise Brun
Rivages - 176 pages, 52 FF

Fascisme ordinaire Par Franck Mannoni
Le Matricule des Anges n°34 , avril 2001.
LMDA PDF n°34
4.00 €