La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Revue La Voix du regard

novembre 2002 | Le Matricule des Anges n°41 | par Gilles Magniont

La Voix du regard N°15

Cette « revue littéraire sur les arts de l’image » se penche sur la catégorie de l’obscène -« acte ou image ? » interroge la couverture. Pour répondre, sont convoquées les facettes présumées de la modernité : bien sûr Bataille mais aussi les actrices de porno, les artistes underground, les performances de l’époque (internet, attentats, Loft)… Par sa mise en page soignée et son opulente iconographie, La Voix du regard joue la carte du luxe, comme celle de la transgression : aucun propos ni aucune image ne semblent ici interdits. En même temps, les caractéristiques usuelles de l’analyse universitaire (recours aux lumières de l’étymologie, aux concepts de l’esthétique, etc.) sont réunies pour circonscrire toute l’étendue du sujet, et révéler une vérité malséante donc libératoire. Malheureusement, le malaise n’est pas là où on l’attendrait : la mise en question promise donne plutôt lieu à une autoritaire théologie du sexe, et à la psalmodie, par la majorité des rédacteurs, de la vulgate psychanalytique. Fallait-il par exemple asséner que dans les photos de Nan Goldin « Ça nous parle » car l’« obscène réside en nous », « présent dans l’invisible de l’image », « dans un ailleurs qui nous est propre, ce hors champ de nos désirs » ?

La Voix du regard N°15 - 272 pages, 20
(11, rue Henri-Martin, 92400 Ivry-sur-Seine)

La Voix du regard Par Gilles Magniont
Le Matricule des Anges n°41 , novembre 2002.
LMDA PDF n°41
4.00 €