La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Amours posthumes

novembre 2002 | Le Matricule des Anges n°41

Le dimanche, Pépère accepte la mascarade des transactions affectives avec une lointaine famille de « collatéraux au huitième degré ». La vorace descendance se rétribue de son hypocrite mansuétude en lui soutirant un chèque dominical. Faussement servile, presque amusé par cette « extorsion de fonds », le vieillard, veuf atrabilaire de 85 ans, se venge en souscrivant avec excès aux désastres censés accompagner son déclin depuis la mort de sa femme Denise -une épouse qu’il commémore lors de soliloques vengeurs qui sont autant de pelletées de terre à cimetière sur son cercueil. S’il affecte une consternante surdité, un gâtisme impitoyable, Pépère ne peut pourtant s’exempter de l’affection sincère du « petit binocleux », 11 ans, l’un des fils de ses persécuteurs du dimanche. Leurs deux voix solitaires se reconnaissent un même écho, admirablement perçu dans Amours posthumes de Sandrine Soimaud, 37 ans, auteur de la fiction À peine perdue en 1998. Son récit restitue brillamment l’harmonie des sonorités, a priori dissemblables, de la vieillesse et de l’enfance.

Amours posthumes
Sandrine Soimaud
Verticales
256 pages, 17

Amours posthumes
Le Matricule des Anges n°41 , novembre 2002.
LMDA PDF n°41
4,00