La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Revue Modam

mars 2003 | Le Matricule des Anges n°43 | par Dominique Aussenac

Modam N°3

Yves Adrien, Vincent Dieutre, Jacno; Jean-Jacques Schuhl…

Créé en hommage au film d’Alain Resnais, Mon oncle d’Amérique, Modam affiche l’ambitieuse prétention de « commenter, discuter, partager les gestes créatifs qui portent en eux une représentation du monde ». Dirigée par Matthias Alaguillaume et Emmanuel Douin, elle offre dans son troisième numéro, une petite merveille « holy fucking shit » du vénérable rock critique, quasi socio-musicologue Greil Marcus -un texte inédit, acerbe, fort érudit qui commente la réponse des intellectuels américains aux événements du 11septembre. Suivent de nombreux et longs entretiens, Jean-Jacques Schuhl, Yves Adrien (assez plat, convenu, trop fanzine), les cinéastes Luc Moullet, Vincent Dieutre, le musicien Jacno. À noter que les critiques de livres, de musique, de films ne suivent pas forcément l’actualité et se présentent sous forme de superbes variations très écrites sur des impressions de lecture, d’écoute. « En bas, coupée à ras comme par la bordure inférieure d’un cadre, une mer s’étire en une tache plate un peu plus sombre mais grise. » Piano noir de Loïc Di Stefano sur une musique de Keith Jarrett. Une revue (trimestrielle) dense à la très belle iconographie noire et blanche.

Modam N°3 - 147 pages, 8
(Reflex nihilo - 7, rue Jean-Beausire 75004 Paris)

Le Matricule des Anges n°43 , mars 2003.
LMDA papier n°43
6,00 €
LMDA PDF n°43
4,00 €