La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Planète minuscule

mai 2003 | Le Matricule des Anges n°44 | par Pascal Paillardet

Tous les personnages de ce livre existent. À leur façon. Comme ils peuvent. Je les connais ou les ai connus ; je les ai croisés dans la rue ; j’ai entendu parler d’eux ; on m’a raconté leur histoire« . À trente-quatre ans, Laurent Graff est le David Vincent incrédule d’une invasion burlesque. Derrière l’inoffensif voisin de palier, ou le maussade collègue de bureau, il perçoit les manœuvres futiles d’un extraterrestre de la vie sociale. La Vie sur Mars est son rapport d’observation. En quelques paragraphes, où la tendresse l’emporte malgré tout sur la moquerie, Laurent Graff décrit sans les condamner les fantasmes d’êtres qui se griment en cow-boys avant d’affronter le Far West de la consommation, se déguisent en homme-grenouille, en »squaw débraillée« , en pitoyable dragueur de salons et d’expositions… Comme à l’écoute de pulsations honteuses, l’auteur des Jours heureux (Le Dilettante, 2001) sonde la carapace dont s’affublent ces avatars d’êtres humains rencontrés durant son excentrique exploration. »Je suis des vôtres« , semble dire Laurent Graff à toutes ces formes de vie qui bataillent pour élargir leur espace de survie. À la lichette de l’an 2000, Laurent Graff s’était éclairci le gosier en exaltant l’ivresse communautaire dans un réjouissant bouquet de nouvelles, Il est des nôtres. Trois ans plus tard, La Vie sur Mars s’attarde sur une sorte d’ébriété existentielle qui étreint de dérisoires pantins. Et l’on s’interroge sur la nature secrète, probablement vinicole, des hallucinations révélées dans cette nouvelle cuvée. Pour le reste, on s’en remettra à ces quelques lignes : »Votre livre est très beau -Ah ? -Comment vous est venue cette idée ? -Comme ça". Tant mieux.

La Vie sur Mars
Laurent Graff
Le Rocher
141 pages, 12

Planète minuscule Par Pascal Paillardet
Le Matricule des Anges n°44 , mai 2003.