La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Pascal Paillardet

Message Envoyer un message

Articles

Coups de feu sur la ville Claude Mesplède lance les premiers titres de la collection « Noir urbain » (Autrement), qui passe au crible du polar la cité contemporaine. Dans la chambre noire du polar, où les bains ont l’odeur du sang, les tirages sèchent au cou des pendus. Dans ce laboratoire, l’écriture est une manière d’émulsion. « Le personnage central d’un roman noir joue le rôle d’un révélateur. Peu importe qu’il soit commissaire, détective privé ou agent immobilier, l’essentiel est qu’il soulève les coins du tapis pour montrer au lecteur que des mégots ont été cachés dessous. Dans un polar, le héros se penche derrière les rideaux, racle la poussière en quête des vérités enfouies ». Depuis sa découverte au début des années 1960 du roman noir...
juin 2004
Le Matricule des Anges n°54

Christie Marly règle ses comptes

de Bryan Stanley Johnson

Facture sociale

Dans un roman ahurissant, B.S. Johnson raconte les fantaisies insurrectionnelles d’un comptable de l’existence. Le système « dit de la Partie Double » réveille, dans son énoncé, le souvenir de ces après-midi épuisants, sacrifiés au labour de parcelles de terre battue ou de gazon pelé. La partie en double était une manière confortable de réduire de moitié la surface à besogner ; en somme une pratique comptable. Les raquettes aux cordes aphones somnolent à présent dans les greniers, et les tennismen de...
mai 2004
Le Matricule des Anges n°53

Halte chez Mauriac

Jusqu’à sa disparition, en 1970, il séjourna régulièrement à Malagar, dans sa « pauvre maison déguisée en manoir ». La propriété est emplie de ce riche « silence fait des voix qui se sont tues ». Une départementale relie Malagar au village de Langon, à quelques virages de là, et l’éloigne de Bordeaux, à une quarantaine de kilomètres. Propriété viticole « Le vrai vin de Malagar, selon Jean Mauriac, le fils cadet, c’était le blanc, le doux, le liquoreux, le moelleux, un genre de Sauternes, mais qui sentait quelquefois le souffre », royaume de vingt hectares de prairies et de vignes,...
mars 2004
Le Matricule des Anges n°51

Le Son de ma voix

de Ron Butlin

Boulot-métro-goulot

Dans un roman désespéré, Ron Butlin dresse le portrait accablant d’un cadre désespéré qui se dilue dans l’alcool, le « solvant universel ». Morris Magellan est l’un de ces mornes traîne cravates que l’on croise à l’aube dans les trains de banlieue, menottés à des porte-documents lourds comme des menhirs. Dans la cellule de leurs bureaux compartimentés, que tentent de divertir des reproductions de Mondrian, des dossiers « Janv-Mars » et des graphiques allument de ternes feux d’artifice. Quelques secrétaires à bloc-notes fabriquent...
mars 2004
Le Matricule des Anges n°51

Francis Bacon, le ring de la douleur

de Pierre Charras

Peinture au couteau

Il fut le peintre de la couleur et de la douleur. L’artiste de la « vérité criante », selon Michel Leiris. « Mes tableaux sont des accidents », soutenait Francis Bacon (1909-1992). À l’automne 1971, Pierre Charras fut la victime, fortuite mais comblée, de ce choc pictural. Le carambolage eut lieu dans les allées d’une exposition vertigineuse au Grand Palais, à Paris. L’écrivain, auteur de...
mars 2004
Le Matricule des Anges n°51