La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Secret mélange

octobre 2003 | Le Matricule des Anges n°47 | par Bertrand Serra

Le Bleu de la mer

Un homme, sexagénaire, revient s’installer dans sa ville natale, sur la côte bretonne, pour y mener une existence contemplative, et créative. Il peint, plein d’attention pour les impressions, les pensées, même fragiles, qui le traversent. Il vit entre le café où il déjeune chaque jour, et la plage. Il observe. La mer, les touristes, et aussi sa voisine, vacancière curieuse qui vient troubler sa méditation, et qui figure bientôt au centre du tableau en cours une Femme nue… Entre eux, se tresse une intimité, brève et singulière, autour notamment de la figure disparue du père du narrateur, pêcheur local…
C’est par courtes touches poétiques, fragments finement ciselés et juxtaposés, que Cédric Morgan progresse dans la narration. « Le peintre a besoin du bras, du poignet, de la main et du feu de l’œil. Le reste a autant de nécessité que le pantalon de velours à grosses côtes. » Peu à peu se précisent des couleurs, une tonalité, des silhouettes, un paysage, intérieur, fait de présent et de bribes de mémoire. L’écriture abonde en raffinements et en intelligence, et nous séduirait tout à fait, si la richesse, excessive, de sa palette ne finissait par générer un peu d’ennui, et de préciosité. Ce roman a pourtant la saveur d’un fruit bien mûr, parfois trop sucré, mais parfumé et juteux, à plaisir : ne le boudez pas, ceux de ce genre-là restent rares.

Le Bleu de la mer de Cédric Morgan
Phébus, 165 pages, 14,50

Secret mélange Par Bertrand Serra
Le Matricule des Anges n°47 , octobre 2003.
LMDA PDF n°47
4,00 €