La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Revue Cousse toujours

février 2004 | Le Matricule des Anges n°50 | par Dominique Aussenac

Les Épisodes N°16/17

Les gens désespérés sont-ils forcément les gens les plus beaux ? Pas tous. Certains et notamment Raymond Cousse, impossible à vivre, ignoré par la critique parce qu’un tantinet chiant, lucide, mordant et fort en gueule méritent que l’on s’attarde sur eux. Ce que fait le nouveau numéro des Épisodes, en proposant une très sensible présentation de Jean-Luc Bitton, avec qui il avait travaillé sur Emmanuel Bove (Raymond Cousse ou le refus d’obtempérer), des extraits de son Journal et des lettres inédites de sa correspondance avec Samuel Beckett. Ainsi qu’un texte singulier et fulgurant de Claro sur Beckett, intitulé L’Anonymable. Raymond Cousse, l’auteur de Stratégie pour deux jambons, né en 1942, portait en lui un énorme mal de vivre, passa une partie de sa vie à se remplir pour donner le change, boire, écrire, faire l’acteur, faire l’obèse, puis se suicida en 1991. « Je hais l’espèce humaine en général, mais ne puis m’empêcher de l’aimer dans le détail. » (L’Envers vaut l’endroit, Le Dilettante, 1986). Mais la revue ne s’arrête pas là et propose aussi d’excellentes nouvelles, notamment celle de l’Américain Léonards Michaels et son pudique, destroy et émouvant Salut Jack. Et Lola Gruber avec Le Même en mieux démontre brillamment qu’un amant en cache toujours un autre.

Les Épisodes N° 17 141 pages, 10 ( 83, rue du Faubourg-Saint-Denis 75010 Paris )

Cousse toujours Par Dominique Aussenac
Le Matricule des Anges n°50 , février 2004.
LMDA papier n°50
6.50 €
LMDA PDF n°50
4.00 €