La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Théâtre S’ouvrir à l’autre

mars 2004 | Le Matricule des Anges n°51 | par Laurence Cazaux

L’Adoptée se déroule pendant les sept jours de la semaine, sept jours pour une rencontre. Tom, un enfant qui se gratte et se tait, déboule un jour devant la porte de Procolp, une vieille revêche. Cette dernière veut le faire décamper à coup de fouet, mais le gamin ne bouge pas. Procolp le recueille alors à contrecœur. La première nuit, Tom fait pipi au lit, c’en est trop pour la vieille. Mais comme le gamin est malin, c’est difficile de se débarrasser de lui. Et voilà qu’au fil de la semaine, la vieille va devenir « L’Adoptée » de Tom, en permettant à certains sentiments, comme la tendresse et les larmes, de l’emporter sur la colère, l’amertume et les cris.
La langue avec laquelle Jouanneau fait parler ses personnages réveille les oreilles. C’est rude, rythmé et drôle. L’auteur crée tout un jeu malicieux d’adresses au public, où la voisine, Badine, rudoie un peu les gamins-spectateurs, pour mettre en jeu de façon ludique le théâtre, dans la manière de nous présenter les personnages par exemple. La pièce se déroule à toute vitesse, et quand survient le dimanche, on serait partant pour passer une semaine supplémentaire dans cet univers.
« J’ai écrit L’Adoptée pour que, plus tard, tu ouvres ta porte quand un étranger passe » conclut Joël Jouanneau dans la postface. Une initiation précieuse à accepter l’autre et l’inconnu.
Signalons que L’Adoptée a été créée en janvier au théâtre d’Evreux dans une mise en scène de l’auteur. Le spectacle tournera en Normandie jusqu’en mai puis dans toute la France la saison prochaine.

L’Adoptée de Joël Jouanneau, Actes Sud-Papiers « Hékoya Jeunesse », 44 pages, 6,50

S’ouvrir à l’autre Par Laurence Cazaux
Le Matricule des Anges n°51 , mars 2004.
LMDA PDF n°51
4,00