La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Écrire et survivre

mai 2004 | Le Matricule des Anges n°53 | par Franck Mannoni

La Course éperdue du gosse enflammé

Après Face à la mer et Mon héroïne, Yann Bourven poursuit son exploration du processus créatif et répond aux questions qui le taraudent. Dans une ronde folle où les univers parallèles se démultiplient, auteur et personnages flirtent avec la psychose. Convié aux délires hallucinatoires de héros en perdition, le lecteur est invité à ouvrir les yeux sur une réalité factice : « je ne soupçonnais pas tout ça avant, nageant dans ce placenta impassible ». Les personnages, des artistes, sont persécutés par leurs œuvres venues les dévorer. Line, peintre, se rend compte que le vieux décor dans lequel elle évolue « ressemble étrangement à une toile qu’elle a peinte il y a longtemps… créée d’après le souvenir d’un rêve merveilleux ». Un narrateur-auteur, poursuivi par ses souvenirs d’enfance, est chassé par un double qui veut l’éliminer, subconscient vengeur. Les mots eux-mêmes s’incarnent pour réclamer un droit de réponse à l’écrivain qui manque de sombrer définitivement dans la folie. « C’est quoi, la Vraie Vie ? C’EST QUOI ! C’EST QUOI ! » : la question dont dépendent toutes les autres attend sa réponse : « Si tu restes là à chialer comme un gosse tu ne sauras jamais ». Texte violent, ardent, La Course éperdue du gosse enflammé cultive le beau, même dans l’horreur d’un rêve de poursuite, les phrases soulignent avec force la souffrance et cherchent des alliances nouvelles : « De la chair écorchée, accrochée aux écorces mornes, peignait ma route gamine ». Libéré, pour un temps seulement, de ses mauvais génies, Yann Bourven promet d’autres voyages entre prose et poésie cathartiques : « je repars sur les routes impossibles, écrire et survivre ».

La Course éperdue du gosse enflammé
de Yann Bourven
Diabase, 115 pages, 10

Écrire et survivre Par Franck Mannoni
Le Matricule des Anges n°53 , mai 2004.
LMDA papier n°53
6.50 €
LMDA PDF n°53
4.00 €