La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Poésie Attention au vent

juillet 2004 | Le Matricule des Anges n°55 | par Richard Blin

C’est un premier recueil qui a des allures de bilan. Un long poème modulé en neuf mouvements composés chacun de huit à quatorze textes qui peuvent se lire séparément. Le balisage d’un cheminement (l’auteur est né en 1956). D’étranges équilibres de mots hésitant entre le totem et la stèle. Du sculpté, de l’évidé, du dénoué. Des mobiles que le vent traverse. Un désabusement élégant sur fond d’inconfort et d’étrangeté. « ce qui cède en nous/ nous féconde// forêt d’ancêtres/ réponse d’ange// au-delà s’accomplit/ l’indissoluble suitée// si ténue soit/ la bride// nos pliures/ se dénouent// semez l’envie// cavaliers infidèles/ de la rosée// fuse ici/ courtoise fontaine ». Des poèmes qui disent l’impossibilité douloureuse d’être innocemment au monde, qui jouent du paradoxe, s’ouvrent à quelques vérités trop souvent bâillonnées.
Dépassant les dissonances, l’amertume, la duplicité, et mettant du jeu et du Je entre les articulations de ce qui nous contraint, Christian Fumeron remet l’homme à sa place, au sein des quatre éléments, dans une nature rendue à son chiffre intérieur. Des poèmes qui ont quelque chose de la beauté d’un geste qu’on sait parfaitement inutile. « fouillé l’aube entre/ les fougères du vent// observé/ à sa naissance// un fruit sans fin// habité/ une intention// sur ma chaise bancale/ le crâne des civilités// la distante hache// bu à la santé/ d’un malheur efficace// advient ce qui est  ».

Le Vent gouverne de Christian Fumeron
Champ Vallon, 128 pages, 12

Attention au vent Par Richard Blin
Le Matricule des Anges n°55 , juillet 2004.
LMDA papier n°55 - 6.50 €
LMDA PDF n°55 - 4.00 €