La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Revue Ecce Homo

septembre 2004 | Le Matricule des Anges n°56 | par Dominique Aussenac

Les Cahiers de la 5e feuille N°2

La Cinquième Feuille, publié aux éditions Nèpe il y a quelques années, présentait le travail poétique de Julien Blaine réalisé à Périgueux autour de l’art préhistorique (cf. Lmda N°30). Cet ouvrage comme les précédents associait forme et fond, arts plastiques (images, compositions, photos, sculptures), poèmes, lettrage, calligraphie, insertions scientifiques, correspondance, performances, etc. L’ensemble révélait un caractère incantatoire, magique. L’œil se transformait en poisson, le poisson en feuille, la feuille en vulve. Cette dernière apparaissant comme le pendant féminin des mains apposées sur le mur des cavernes et se multipliait infiniment, presque obsessionnellement. Depuis, Julien Blaine quête les secrets de la vulve, de l’origine du monde, du désir et du pouvoir fécondateur, lui vouant ainsi presque un culte. Pour cet être d’hyperboles et d’hypertrophies, au work in progress permanent, aucun chantier n’est définitif. Ainsi a-t-il composé du 1er avril 2001 au 1er avril 2004 quatre cahiers autour de cette Cinquième feuille qui tiennent tout autant du carnet de voyages réels et imaginaires, d’une encyclopédie intime que d’un almanach dada, d’un délire psychédélique ou d’une revue lettriste. Si le dernier relate la quête de représentations de vulves fictives ou bien réelles dans l’océan Indien, sur l’île de la Réunion (il arpente, ausculte l’île, habite les grottes, fréquente les cimetières), le premier cahier jusqu’alors caché présente les invaginations judiciaires (procès-verbaux, convocations, enquête de moralité, etc.) pour lesquelles Julien Blaine a été mis en examen, puis relaxé. On lui a reproché d’avoir fait photographier les fesses de sa petite fille dans le cadre de son travail. Lui qui a toujours combattu les ordres moraux s’est retrouvé victime d’une nouvelle inquisition. Il est amusant de lire le rapport psychiatrique qui conclut que le poète marseillais « au-delà d’un discours séductoire, visant à » impressionner " l’interlocuteur, laisse entrevoir des tendances mégalomaniaques, tentant vraise
À noter que la revue Java proposera un dossier sur le poète dans son numéro d’octobre

Les Cahiers de la cinquième feuille N°4 de Julien Blaine
Al Dante, 108 pages, 23

Ecce Homo Par Dominique Aussenac
Le Matricule des Anges n°56 , septembre 2004.
LMDA papier n°56
6.50 €
LMDA PDF n°56
4.00 €