La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Revue Toute honte bue

février 2005 | Le Matricule des Anges n°60 | par Dominique Aussenac

Sigila N°14 (Honte)

Beaucoup cachent des secrets que de nombreux livres ou magazines s’essayent assez vainement à élucider. Mais très peu de périodiques les étudient, comme la revue semestrielle Sigila, d’une manière transdisciplinaire et en associant ici chercheurs, littérateurs français et portugais, pour la plupart. Après avoir planché entre autres sur les confessions, les gardiens du secret, l’intime, l’équipe dirigée par Florence Lévi s’intéresse aux inter-relations entre les choses tues, cachées et la honte qu’elles génèrent. Terrible exemple que ce jeune dominicain torturé dans les années 70 par les nervis de la dictature brésilienne et qui réfugié dans une communauté religieuse en France, se pendit. Il n’avait pas parlé, mais la honte de ce qu’il avait subi, était si forte qu’il outrepassa les règles de sa religion. À travers les œuvres de Saint Augustin, Barbey d’Aurevilly, Kafka, Lobo Antunes, Rousseau ou encore les confessions faites à la psychanalyste Lya Tourn, les recherches ethnologiques chez les Mossi du Burkina Faso de Suzanne Lallemand, le travail sur « L’esthétique de la honte » dans les autobiographies d’écrivains de Stéphane Jougla, nous percevons comment ce mouvement si douloureux de l’âme-corps est un fait social, « qui à la fois nous »trahit« et peut nous faciliter les choses » comme l’explique Pierre Pachet. Et qui de plus pourrait apaiser autrui. Difficile cependant de ne plus avoir honte de nos… hontes.

Sigila N°14, 215 pages, 16 (21, rue Saint-Médard 75005 Paris)

Toute honte bue Par Dominique Aussenac
Le Matricule des Anges n°60 , février 2005.
LMDA papier n°60
6.50 €
LMDA PDF n°60
4.00 €