La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Maison vacante

septembre 2006 | Le Matricule des Anges n°76 | par Ludovic Bablon

Avec Tombent les avions et l’ambiance feutrée de son huis clos familial, Caroline Sers avait obtenu le prix du Premier Roman 2004. Son deuxième livre étend l’enfermement à l’échelle d’un village entier. Un drame vient d’avoir lieu, faisant écho à une tragédie ancienne qui a figé les habitants dans une hostilité manifeste à l’égard du monde extérieur.
Bien que l’intrigue soit conduite avec application et les indices distillés avec parcimonie, La Maison Tudaure ressemble à un de ces téléfilms français aux couleurs dévalées, où le flic chargé de l’enquête un solitaire au triste passé est affublé d’un co-équipier pas très finaud. On reconnaîtra les deux adolescents rebelles qui attirent les soupçons, le vétérinaire combatif prêt à défendre son village, la femme du boulanger parfaite pour colporter les nouvelles. La sensibilité dont faisait preuve Caroline Sers dans son premier roman semble s’être éteinte sous une écriture convenue, chargée de périphrases et d’expressions attendues, où les dialogues tombent à plat. C’est bien dommage.

La Maison Tudaure de Caroline Sers
Buchet-Chastel, 224 pages, 16

Maison vacante Par Ludovic Bablon
Le Matricule des Anges n°76 , septembre 2006.
LMDA papier n°76
6.50 €
LMDA PDF n°76
4.00 €