La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger Mortel collector

janvier 2008 | Le Matricule des Anges n°89 | par Anthony Dufraisse

Où mènent les idées reçues, nous le savons : à la bêtise le plus souvent. Mais l’on sait moins à quelles extrémités peuvent conduire les idées fixes. Si l’on savait, sans doute s’en garderait-on. Seulement voilà, les lubies sont impérieuses, elles n’en font qu’à leur tête. Le héros de Swap, Harvey, en sait quelque chose, lui qui n’a qu’une obsession : une BD. Mais pas n’importe laquelle : depuis vingt-cinq ans au moins il rêve de récupérer le tout premier numéro de la fameuse série Superman. Ce numéro, qui n’était pas encore collector, il l’a échangé (swap, en anglais, signifie échange) dans un troc avec le souffre-douleur de l’école. Avec le recul, donc, il s’en mord les doigts, d’autant plus qu’entre-temps il est devenu libraire spécialisé dans le comics. Bref, il s’en veut à mort et on ne fait pas si bien dire, puisque mort il y aura sur le chemin qui conduira Harvey vers le précieux fanzine… Au cas où vous seriez tenté d’ouvrir ce livre par hasard, l’éditeur, au dos, prévient tout de suite : « Ne commencez ce livre que si vous avez du temps, car vous ne pourrez pas le lâcher ». Généralement abusif et dissuasif, l’avertissement, pour une fois, n’est pas qu’effet de manche. Dans ce livre prenant, Antony Moore, psy au civil, manœuvre son scénario avec maîtrise. Celle-ci est d’autant plus remarquable qu’il signe là son tout premier roman. Mais le plus frappant n’est peut-être pas tant l’orchestration d’un engrenage implacable que l’alternance judicieusement cadencée entre thriller et drôlerie. Cette histoire assez improbable d’une névrose qui dégénère, Moore la double d’une réflexion existentielle juste assez acide pour n’être pas pathétique. Serait-ce parce qu’il s’inspire de la vie d’un de ses patients que Moore écrit sous pseudo ?

Swap d’Antony Moore
Traduit de l’anglais par Jean Esch, Liana Levi, 350 pages, 20

Mortel collector Par Anthony Dufraisse
Le Matricule des Anges n°89 , janvier 2008.
LMDA PDF n°89
4.00 €