La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Poches Coeurs couronnés

mars 2008 | Le Matricule des Anges n°91 | par Françoise Monfort

Orgueil et préjugés

Orgueil et préjugés

Romans Vol.1 : Raison et sentiments (suivi de) Orgueil et préjugés (suivi de) Emma (suivi de) Lady Susan

Orgueil et préjugés

Dans l’Angleterre à cheval sur XVIIIe et XIXe siècles la mode était au roman didactique. Genre censé s’adresser aux femmes qui avant de se lancer dans l’aventure du mariage en connaissaient peu à l’affaire excepté son caractère obligatoire. Hors du conjungo, point de salut dans cette société reposant sur la loi inique de la « substitution » qui consistait à retirer au sexe féminin le droit d’hériter d’un domaine. D’où la névrose de madame Bennett que la nature a dotée de cinq filles. Préférant les voir mourir plutôt que de renoncer à les établir, elle n’hésite pas à envoyer l’aînée galoper à travers champs sous une pluie battante afin de rejoindre un château voisin habité par un aristocrate célibataire. Jane y parviendra déjà malade, s’y alitera faute de pouvoir regagner ses pénates et s’y reposera suffisamment pour captiver le cœur de monsieur Bingley. Sa sœur Elizabeth viendra lui rendre visite, l’occasion de faire connaissance avec monsieur Darcy, un ami de son hôte. Trop jeune encore pour distinguer l’arrogance d’une réserve un peu trop sombre, elle se prend d’une aversion envers lui. Ce sentiment va être décortiqué, analysé par la jeune fille qui, s’appuyant sur sa seule intelligence, finit par renverser la tendance vers une aménité dont elle ne pourra que se féliciter. Orgueil et préjugés, des ennemis que Jane Austen veut combattre dans un esprit encore baigné par celui des Lumières. Cette volonté affichée ne gâche ni la justesse de ses portraits ni la description de mœurs dont elle stigmatise l’absurdité avec un humour caustique mais jamais grinçant. Publié anonymement en 1813, le nom de son auteur fut connu à sa mort en 1817. Dédaignée par les Victoriens, elle connut un regain d’intérêt à partir des années 20. Juste retour des choses pour une femme qui, comme les sœurs Brontë, n’eut pas besoin de franchir les limites de sa campagne anglaise pour appréhender le monde avec sa plume.

Orgueil et préjugés de Jane Austen - Traduit de l’anglais par Pierre Goubert, Folio, 467 pages, 7,90

Coeurs couronnés Par Françoise Monfort
Le Matricule des Anges n°91 , mars 2008.
LMDA papier n°91
6.50 €
LMDA PDF n°91
4.00 €