La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

RUBRIQUE Poches
Proses

Les articles

Au puits

de Laza Lazarevic
Au puits de Laza Lazarevic Comme ses contemporains Tchekhov et Tolstoï, l’auteur serbe Laza Lazarevic (1851-1890) a fait de la nouvelle son genre de prédilection. Pas aussi prodigue que ses illustres homologue, l’écrivain-psychiatre n’en raconte pas moins avec réalisme le quotidien âpre de ses concitoyens. Face à l’adversité, ses personnages s’en remettent à la solidarité villageoise. Ainsi, « Au puits », qui relate l’arrivée d’une mégère dans un clan soudé, érige en maître rusé un patriarche confronté à l’éclatement de sa tribu. Une autre nouvelle suit la lente déchéance d’une famille dont le père succombe au...
février 2021
Le Matricule des Anges n°220

Château d’eau

de Bernard Comment

Château d’eau, de Bernard Comment

Le personnage principal de Château d’eau, c’est d’abord la Confédération suisse, et sa position centrale en Europe. C’est le Saint-Gothard, à la source de quatre fleuves « partant dans quatre directions opposées formant ainsi une croix ». En cinq nouvelles décapantes, Bernard Comment, prix Goncourt de la nouvelle en 2011, griffe le vernis de bonne conscience de nos voisins helvétiques et...
février 2021
Le Matricule des Anges n°220

La Danse du feu

de Roberto Arlt

Un drame urbain

Cette réédition du dernier roman de l’Argentin Roberto Arlt est l’occasion de redécouvrir son talent pour décrire la ville comme un espace aliénant où grouillent les vies mornes. Quatrième et dernier roman de son auteur, publié en 1932, La Danse du feu conclut un cycle entamé en 1926 avec Le Jouet enragé et poursuivi dans le diptyque Les Sept Fous/Les Lance-flammes, dans lesquels des personnages idéalistes, pusillanimes et angoissés subissent l’aliénation d’une grande métropole urbaine que Roberto Arlt, en Argentine, aura pour ainsi dire inventée littérairement....
février 2021
Le Matricule des Anges n°220

Travailler use

de Cesare Pavese

Chroniques italiennes

Tirant sur une cigarette : ainsi Cesare Pavese est-il crayonné sur la couverture de Travailler use, un choix de textes établi et préfacé par Carlo Ossola, écrits qui datent du milieu des années 30. Léo Texier, qui traduit et introduit l’ensemble (il a préféré l’idée de l’usure à celle de la fatigue dans le titre originel), donne des clés de l’imaginaire de ce Pavese dont on connaît surtout,...
février 2021
Le Matricule des Anges n°220

Le Bal des folles

de Copi

Le grand bal masqué

Réédition d’un roman essentiel de Copi, artiste multicarte qui fait du délire narratif et de la fuite en avant une vaste mise en scène. Tout va vite dans les romans de Copi. On y change de décor et de déguisement en permanence, c’est un monde travesti – au sens propre comme au figuré – dans lequel les masques que portent les personnages en cachent toujours d’autres. C’est un monde où la profondeur flotte à la surface, où le vrai est toujours faux et inversement ; un monde virevoltant, un « theatrum mundi » baroque qui force...
janvier 2021
Le Matricule des Anges n°219