La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Théâtre Délicate humanité

avril 2008 | Le Matricule des Anges n°92 | par Laurence Cazaux

Serial killer et autres pièces courtes

Actes Sud-Papiers publie simultanément deux livres de Carole Fréchette. Serial Killer est un recueil de quatre pièces courtes, quatre commandes passées à l’auteur. La première, Serial Killer donc, un duo sur les dérives amoureuses, raconte comment Estelle tue ses amours et se débarrasse de ses amants. Morceaux choisis devait traiter de la spéculation et de l’argent roi, en écho à la pièce de Balzac, Le Faiseur. Une fille met des bouts de son corps aux enchères, comme le personnage de Julie dans le roman de Balzac est mis aux enchères par son père pour le sauver de la faillite. La Pose est un très joli texte. Carole Fréchette imagine une famille qui n’arrive pas à trouver la dite pose pour se faire prendre en photo. Pour l’auteur, la question n’est pas « famille que m’avez-vous fait ? » mais plutôt « qu’ai-je fait de vous ? » « Parler de la famille que nous avons créée malgré tout - en refusant de la fonder - moi et ceux de ma génération, devenait une entreprise beaucoup plus compromettante ». Enfin, Route 1 devait porter sur un événement marquant du XXe siècle. L’auteure est alors partie de la célèbre photo des enfants vietnamiens courant sous les bombes au napalm sur la route 1 qui mène à Trang Bang. Quatre propositions très différentes, reliées par la grande délicatesse de l’écrivain dans sa façon de capter les humanités en jeu.
Le deuxième livre, La Petite Pièce en haut de l’escalier est un remake de Barbe bleue. Son mari interdit à Grâce de pénétrer dans la pièce en haut de l’escalier de leur immense demeure. Impossible de résister à la tentation, Grâce bafoue l’interdit et découvre la souffrance et les différentes façons de pleurer.
C’est toujours un grand plaisir de se plonger dans l’univers de l’écrivain québécois, cette raconteuse d’histoires capte les méandres de l’intime, elle éclaire des parcelles d’humanité au gré de ses périples, ses personnages sont autant de rencontres qui laissent leur empreinte.

Serial killer et autres pièces courtes et La Petite Pièce en haut de l’escalier de Carole Fréchette
Actes Sud-Papiers, 80 pages et 12 chaque

Délicate humanité Par Laurence Cazaux
Le Matricule des Anges n°92 , avril 2008.
LMDA papier n°92
6.50 €
LMDA PDF n°92
4.00 €