La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Poésie À travers les bruits

juillet 2008 | Le Matricule des Anges n°95 | par Sylvain Guibert

La Vie, l’amour, la mort

Né en 1935, Jacques-Henri Michot, qui a participé entre autres aux Cahiers de l’Herne consacrés à Brecht, poursuit ici un travail commencé avec Un ABC de la barbarie (Al Dante, 1998). Des fragments d’une première version ont été publiés dans l’ouvrage collectif L’Art dégénéré. Un même constat se fait jour : jamais les mots d’ordre du libéralisme n’ont été aussi présents. Comment résister à la bêtise de ces langages totalitaires ? En archiviste du présent, les collecter. Plusieurs sections de La Vie, l’amour, la mort recensent ainsi sous forme de listes (carnavalesques) ces mots d’ordre devenus insidieux et presque banals. « De ceux qu’ils écrasent ils disent : « Qu’ils se débrouillent. S’ils sont pauvres, ils n’ont qu’à s’en prendre à eux-mêmes. Ils n’ont qu’à travailler davantage. » « Ces énumérations, à nous de les poursuivre et aussi d’en rire tellement elles sont vides. » Vous demandez trop à la vie. Estimez-vous que l’égalité soit possible et souhaitable ?« , » On s’habitue à tout « , » Il y a les riches et les pauvres. »
Mais il s’agit également pour la poésie d’opposer à la non-langue médiatique une ligne de résistance. Celle-ci passe en premier lieu par l’art : une constellation de fragments d’écrivains, peintres, musiciens, propose un discours intempestif, anthologie portative à consulter dans les moments de fatigue, de remise en question idéologique : « Il a changé, oui, changé. (…) Il assure que, quand il fait son jogging,
il ne pense à rien… »
En second lieu, au cœur du livre, la ligne de résistance féminine, fragments débutant par les pronoms Elle, Elles : « Détruire, dit-elle », « Elles endurent, elles tiennent le coup. Elles font face. » Un texte d’éveil, et de combat.

La Vie, l’amour, la mort de Jacques-Henri Michot
Al Dante, 80 pages, 11

À travers les bruits Par Sylvain Guibert
Le Matricule des Anges n°95 , juillet 2008.
LMDA papier n°95 - 6.50 €
LMDA PDF n°95 - 4.00 €