La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Une femme allemande

septembre 2008 | Le Matricule des Anges n°96 | par Etienne Leterrier

En 1945, une jeune Berlinoise voit disparaître le monde en lequel elle avait toujours cru en même temps que les chimères du nazisme. Elle s’éprend rapidement d’un jeune officier français. Enceinte, elle le suit en France, acceptant peu à peu de construire sa vie dans un univers rural déclassé dont elle ne comprend pas les codes. Viennent les enfants, qui peu à peu ne parlent plus l’allemand… Une femme allemande est d’abord le récit d’une solitude. De cette existence, Fabienne Swiatly offre un portrait sans événements. Elle dresse le tableau d’une France rurale désincarnée et grise, où les individus n’apparaissent que comme silhouettes ou comme voix.
L’écriture de Fabienne Swiatly ne s’embarrasse pas de noms, pas d’adjectifs, multiplie les articles définis. Son récit en devient économe, paradoxalement riche de son dénuement, à la manière des grisailles, ton sur ton : « Au sourire de la vieille, elle comprend que le fils est rentré. Les chaussures vont et viennent maintenant sur le paillasson. Elle n’ose pas se tourner vers la porte qui va s’ouvrir. Elle remonte l’enfant plus haut sur ses jambes. Son mari sans uniforme derrière la porte. Ce qu’elle va voir maintenant ne va pas lui plaire, elle le sent. Elle le sait depuis toujours ". Une femme allemande raconte une vie soumise à la contingence et menacée par la résignation, que la langue prend joliment le pari de transcrire.
Du même auteur, Boire, aux éditions Ego comme X (96 pages, 12 ) évoque une généalogie de l’alcoolisme, à travers des fragments intimes, où chaque manie, chaque signe pathologique est décodé sans pitié. Seul hic : l’édition, pas toujours impeccable. Hormis cela on trouve là, comme dans Une femme allemande et après Gagner sa vie en 2006, un douloureux et intéressant regard sur l’isolement des hommes et de leur entêtement à exister.

une femme
allemande

de fabienne swiatly
La Fosse aux ours, 127 pages, 16

Une femme allemande Par Etienne Leterrier
Le Matricule des Anges n°96 , septembre 2008.
LMDA papier n°96
6.50 €
LMDA PDF n°96
4.00 €