La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Revue Ouverture permanente

octobre 2008 | Le Matricule des Anges n°97 | par Emmanuel Laugier

Luna Park N°4 (Nlle série)

La nouvelle série de la revue Lunapark, dirigée par Marc Dachy, spécialiste du dadaïsme, maintient son cap. On y découvrira notamment deux pages de Savitzkaya sur l’arrêt de la pensée, la traduction et l’introduction de Jacques Demarcq aux extraits de Eimi (1931), livre de proses très critique de la vie en Union soviétique qu’écrivit Cummings après y avoir séjourné, ou encore trois études autour de figures du dadaïsme (Tzara, J. Rigaud, M. Janco). Mais c’est l’amorce du numéro qui est peut-être la plus émouvante, surtout quand on la lie aux ultimes textes de la revue : il s’agit de la résonance que trouvent les « instantanés » de Stéphane Mosès, disparu l’an passé à l’âge de 76 ans, avec les poèmes, dont « intérieur marocain », de son fils Emmanuel, ainsi qu’avec un texte bouleversant (« Je suis ») de Ruth Bindefeld Néray, rescapé d’Auschwitz. Éminent commentateur de Walter Benjamin, traducteur de L’Entretien dans la montagne de Celan, auteur du désormais classique L’Ange de l’Histoire (Rosenzweig, Benjamin, Scholem), Stéphane Mosès nous donne à voir dans ces fragments quelques séquences saisissantes. De l’Allemagne où il est né, dont il narre à Berlin en 1936 l’attente de l’émigration ; du Maroc et le camp de Sidi el Ayachi, – avec ses fantasias et ses « bataillons de cavaliers enveloppés de burnous blanc, beiges et noirs », – où sa famille est internée, l’esprit du pétainisme qui en 44 « continuait de souffler dans (…) la bourgeoisie coloniale » ; puis les études parisiennes de philosophie à Henri-IV, jusqu’à mai 68 où il marche au bras de son ami Celan, dernier moment où ils se verront. Des instantanés que l’on espère un jour rassemblés, qui nous renvoient à Enfance berlinoise de Benjamin.

Lunapark N°4 192 pages, 20 - revuelunapark@msn.com

Ouverture permanente Par Emmanuel Laugier
Le Matricule des Anges n°97 , octobre 2008.
LMDA papier n°97
6.50 €
LMDA PDF n°97
4.00 €