La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Théâtre Portraits en scène

octobre 2009 | Le Matricule des Anges n°107 | par Etienne Leterrier

Fondée en 2004, la collection « Mettre en scène » d’Actes Sud-Papiers n’avait pas connu de nouveautés depuis deux ans. Consacrée aux théories de la scène, aux polémiques ayant entouré la pratique théâtrale et aux grands textes des metteurs en scène français ou étrangers, elle est aujourd’hui augmentée de deux titres consacrés à Ariane Mnouchkine et Firmin Gémier. L’une est la fondatrice en 1964 du Théâtre du Soleil, l’autre, en 1920 du Théâtre National Populaire, autant dire deux théâtres n’ayant pas passablement marqué l’histoire de l’art dramatique en France. C’est au fil de textes originaux et rares (une conférence, des notes de stage…) que les deux ouvrages retracent, sans volonté d’exhaustivité ni de synthèse mais avec une note introductive qui en resitue les principaux éléments biographiques, quelques pièces de l’apport théorique des deux metteurs en scène.
Ariane Mnouchkine, pour être contemporaine, est sans doute moins connue aujourd’hui que Firmin Gémier, fervent défenseur d’un théâtre populaire avant la lettre et précurseur de la décentralisation théâtrale avant l’heure dans un Nouveau projet de décentralisation intéressant la province, en 1912. À son théâtre éminemment politique, national et démocratique qui, conformément à ses ambitions, sillonnait de ville en ville la France des années 1911 sous un chapiteau de 1600 places (!) répond la conception absolue d’Ariane Mnouchkine, qui découvrit le théâtre à Oxford lors d’un voyage universitaire pour ne plus jamais s’en séparer : « notre théâtre est traversé non seulement par les échos du monde mais par le monde lui-même ».
Chacune militante à sa façon, ces deux voix ont ainsi la grâce de nous rappeler qu’il n’est de vrai théâtre que de théâtre inextricablement lié au monde.

Firmin Gémier édition établie par Catherine Faivre-Zellner et Ariane Mnouchkine édition établie par Béatrice Picon-Vallin, 96 et 136 pages, 11 et 14 Actes Sud-Papiers

Portraits en scène Par Etienne Leterrier
Le Matricule des Anges n°107 , octobre 2009.
LMDA papier n°107
6.50 €
LMDA PDF n°107
4.00 €