La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Revue En bref

mars 2010 | Le Matricule des Anges n°111 | par Emmanuel Laugier

Edwarda N°1 (Travers)

Se présentant sous un format A4, le premier opus de la revue Edwarda, lancée sous les auspices de Bataille, entend faire de son héroïne l’une des figures protéiformes du désir et de ses travers : sa chair découvrira ses ravisse- ments au détour de textes, et au travers des arts visuels… selon les mots de leurs responsables Sam Guelimi & John Jefferson Selve. Le photographe Gilles Berquet introduit le sujet en de grands piqués noir & blanc, jouant sur les échelles et les postures, tandis que Yannick Haenel se penche en une suite de fragments sur la « Madeleine dénudée » de Guido Cagnacci, y cherchant à approcher l’étrange suture qui unirait le crâne des vanités à la jouissance. Retenons également, en attendant peut-être plus d’audace encore d’Edwarda, le cahier central, composé de collages et citations entrecroisés (« De l’art de biaiser »), les corps flous et colorés de Philippe Grandrieux, l’introduction, parfois trop elliptique, de Mehdi Belhaj Kacem à l’opéra de Strauss (Salomé), ainsi que le récit en rêve d’Isabelle Rabineau, au constat final approprié : « je lui ai branlé le cerveau ».

Edwarda N°1, 56 pages, 10
www.edwarda.fr

En bref Par Emmanuel Laugier
Le Matricule des Anges n°111 , mars 2010.
LMDA papier n°111
6.50 €
LMDA PDF n°111
4.00 €