La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger Satan à Goray

novembre 2010 | Le Matricule des Anges n°118

Quand le prix Nobel de littérature 1978, auteur d’une dizaine de romans et de nombreux recueils de nouvelles, se tourne vers le passé, ce n’est en rien par nostalgie, par passéisme décoratif, moins encore par manque d’inspiration. Certes, Singer revient en quelque sorte sur ses propres traces puisqu’après être né en 1904 en Pologne, c’est en 1935 qu’il émigra aux États-Unis. Ainsi, la petite ville de Goray, au fin fond de la province de Lublin, est un décor qui participe de ce retour aux sources, quoique en rien paradisiaque. Nous sommes plongés dans une communauté juive qui, en 1665, vit intensément sa foi. Au point d’attendre avec une ferveur risquée le Messie. à trop le désirer, il vient. Du moins le croit-on dur comme fer. Il s’appelle Sabbataï Zevi et s’acharne à séduire les croyants en prônant une lecture d’abord attentive, puis délirante des textes sacrés. Abandonner ses biens paraît d’abord une objurgation morale crédible, mais pratiquer le péché pour mieux préparer sa rédemption semble pour le moins paradoxal et criminel. C’est pourtant ce que certaines sectes rares ont préconisé. On devine alors que la ville plonge dans l’hystérie, les hallucinations mystiques, que le chaos la submerge. L’obscénité devient enragée : « Je veux te souiller ! » crie-t-on ; « Rechele est fécondée par Satan ». La possession démoniaque tord les corps et les âmes…
Bientôt, l’écriture, récit enlevé et scrupuleux, se fait pastiche du langage prophétique et biblique. La satire de la pulsion de pouvoir n’a d’égale que celle de la crédulité. La religion alors n’est plus qu’amas de superstitions grotesques et grandiloquentes. Rien n’interdit de lire cette chronique, ce tableau de société en réduction, comme une critique intemporelle. L’illuminisme des faux prophètes ne traverse-t-il pas de plein fouet ceux qui aujourd’hui encore tentent d’imposer leur foi par la tyrannie et la violence ?

Thierry Guinhut

Satan à Goray
Isaac Bashevis Singer
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Marie-Pierre Bay
Stock, 240 pages 18

Le Matricule des Anges n°118 , novembre 2010.
LMDA PDF n°118
4.00 €