La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Comme un chien

avril 2011 | Le Matricule des Anges n°122

J’ai eu à nouveau l’impression déplaisante qu’il devinait mes pensées, comme si elles avaient circulé quelque part dans l’atmosphère, et qu’il arrivait à les capter avec une antenne miniature greffée dans son cerveau. Où vas-tu ? a-t-il demandé, à peine m’étais-je éloigné de deux ou trois mètres. Ne t’avise pas de me fausser compagnie, toi et moi on a encore des choses à se dire. » C’est au beau milieu d’une île où s’entassent des carcasses de voitures, une décharge labyrinthique, que Polo le mécanicien rencontre l’homme à la Triumph TR5. Du moins c’est ce que ce dernier prétend être. Pour attirer Polo dans ce no man’s land glacial, « le type » a fait passer une annonce dans le journal – « à croire qu’elle avait été rédigée exprès pour moi » –, brandit une somme conséquente, et l’appât d’une voiture d’exception à réparer. Le rendez-vous tourne au duel, et Polo, blessé à la cheville, couvert de boue, frigorifié, perdu au milieu des épaves, va devoir trouver le moyen de survivre face à un philosophe maniaco-dépressif et armé. Pour gagner du temps, Polo qui ne pipe mot à la philosophie et ne lit que des romans noirs, ne dispose lui que d’une carte : la parole.
Comme un chien est une vraie descente aux enfers, un polar intense au rythme soutenu par l’unique voix de Polo qui retranscrit dans son récit l’intégralité des joutes verbales et physiques qui l’opposent à cet homme qu’il n’a jamais vu. « (…) en tout cas il n’a pas fait mine de se lever, il avait l’air de se trouver bien là au milieu de toutes ces épaves de bagnoles, avec le feu en bois de cercueil qui ronronnait comme un gros matou ». On songe au couple du dealer et du client de Koltès, Dans la solitude des champs de coton, mais surtout, parce que ce lieu des rebus crée une atmosphère si oppressante, illustré par les sombres dessins de Guy Prévost, à L’Ile de béton de J.G. Ballard. Entre œuvre théâtrale et roman de science-fiction, Comme un chien dresse le portrait d’hommes désolidarisés et cruels. à l’image d’une condition humaine éperdue et aliénée en quête de subsistance.

Virginie Mailles Viard

Comme un chien
Daniel Arnaut
Illustré des dessins de Guy Prévost
Esperluète éditions, 334 pages, 22

Le Matricule des Anges n°122 , avril 2011.
LMDA papier n°122
6.50 €
LMDA PDF n°122
4.00 €