La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger Realpolitik

janvier 2013 | Le Matricule des Anges n°139

Il existe des chefs-d’œuvre méconnus – précisément parce qu’ils sont trop connus. Le Prince de Machiavel est sans doute de ceux-là : on s’en tient au qualificatif machiavélique, on croit savoir de quoi il retourne – et l’on passe outre. Le premier mérite de cette très belle édition est de nous permettre de voir plus loin. Patrick Boucheron (qui sut aussi naguère parler de tout ceci autrement, par l’invention romanesque, dans son Léonard et Machiavel) nous guide ici et nous apprend que le machiavélisme est en vérité une pensée forte pour temps faibles, une pensée mobile pour caractères rigides. Loin d’être le cynique qu’on vitupère souvent, Machiavel est le penseur de la variabilité des choses humaines, de la fortune qu’il faut attraper par les cheveux – et s’il prodigue ses conseils au Prince, c’est afin que celui-ci, quel qu’il soit, conquière la stabilité de l’État, contre la malignité indéfectible des hommes. La traduction de Jacqueline Risset rend, quant à elle, l’alacrité, le rythme à sauts et à gambades (Montaigne quelquefois n’est pas loin) de ce chroniqueur pour temps d’urgence. Mais la surprise – et le plaisir – vient peut-être surtout des illustrations : loin de n’être que surplus superfétatoire ou accessoire esthétique, les images de toute sorte ici choisies et commentées par Antonella Fenech Kroke nous proposent une véritable exploration de la Renaissance dont Machiavel fut le contemporain. Nous découvrons ces princes, papes, condotierri et cardinaux que peignirent Titien, Bronzino ou Giorgione, ou ces batailles sur lesquelles Vinci ou Michel-Ange exercèrent leur sagacité – jusqu’au David florentin qui retrouve ici sa virilité de héros civique, sa fougue de héraut de la liberté !

Thierry Cecille

Le Prince
Machiavel
Traduit de l’italien par Jacqueline Risset
Nouveau Monde éditions, 224 pages, 49

Realpolitik
Le Matricule des Anges n°139 , janvier 2013.
LMDA papier n°139
6.50 €
LMDA PDF n°139
4.00 €