La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Thierry Cecille

Message Envoyer un message

Thierry Cecille

Articles

L' Intimité

de Alice Ferney
Ici et maintenant Dans un récit à la fois ample et intimiste, Alice Ferney confronte ses personnages aux choix et dilemmes que notre monde, complexe, ne cesse de dresser devant nous. On se souvient de l’incipit d’Anna Karénine de Tolstoï : « Toutes les familles heureuses se ressemblent, mais chaque famille malheureuse l’est à sa façon ». Peut-être conviendrait-il, à l’issue de la lecture des centaines de pages de ce passionnant roman, de le reformuler ainsi : chaque famille qui cherche à être heureuse le fait à sa façon. C’est d’autant plus vrai dans l’Occident d’aujourd’hui, qui semble laisser à chacun la pleine disposition de ses parcours sentimentaux et sexuels – à un point tel que d’aucuns peuvent avoir le sentiment de vivre en roue libre. Ici, un homme insiste...
septembre 2020
Le Matricule des Anges n°216

Les Certitudes du doute

de Goliarda Sapienza

Guérilla d’amour

En un récit vibrant d’émotion, au cœur secret de la Rome des années de plomb, Goliarda Sapienza clôt son Autobiographie des contradictions. Réédition Il arrive que le succès d’un livre fasse, dans une œuvre, de l’ombre à ceux qui ont poussé à ses côtés. L’Art de la joie, que Goliarda Sapienza mit quelque dix années à écrire, fut enfin édité après sa mort – et lui valut une célébrité internationale. On peut cependant préférer à ces six cents pages, pleines de romanesque, qui composent un éloge sensuel de l’émancipation féminine, ses textes...
juillet 2020
Le Matricule des Anges n°215

Sur les traces de Paul Nizan

ADEN Après quelques escales – à Port-Saïd, à Port-Soudan – Nizan débarque à Aden à la mi-novembre 1926. Il y demeure jusqu’en mars 1927. Le fantôme de Rimbaud ne semble pas le hanter : il ne le mentionne ni dans ses lettres à Henriette, ni dans Aden Arabie. Si l’on veut le retrouver, aussi bien que Nizan et d’autres voyageurs, commerçants, aventuriers, et exilés, il convient de se plonger...
juillet 2020
Le Matricule des Anges n°215

Le choix des armes

Mort à 35 ans, Paul Nizan demeurera pour toujours un jeune homme en colère. Son œuvre nous parle, au présent, de notre finitude et de nos injustices, de nos luttes et de nos possibles victoires. Anne Mathieu est maîtresse de conférences habilitée à diriger des recherches en littérature et journalisme du XXe siècle à l’Université de Lorraine. Elle est également directrice de la revue ADEN. Paul Nizan et les années 30 et une collaboratrice régulière du Monde diplomatique. D’abord spécialiste de Paul Nizan et de Jean-Paul Sartre journalistes et polémistes, Anne Mathieu est ensuite...
juillet 2020
Le Matricule des Anges n°215

L’écrivain enragé

Certaines œuvres sortent un temps du Purgatoire puis y retournent. L’œuvre de Paul Nizan (1905-1940) a connu un tel sort, sans doute car il est avant tout un écrivain politique. L’urgence de le (re)lire n’en est que plus brûlante en ces jours troublés. J’ai découvert Nizan sur le tard, à trente ans passés, dans les années soixante-dix. Stupeur, colère. Ainsi, j’avais pu faire mes études de lettres sans avoir rien lu de Nizan ? Plus tard, commencer d’écrire sans soupçonner l’existence des Chiens de garde, d’Antoine Bloyé  ? Belle occultation (…). Rien n’effacerait l’absence de Nizan dans mes années de formation. Il y a des fraternités si...
juillet 2020
Le Matricule des Anges n°215