La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Revue O escãndalo

juillet 2014 | Le Matricule des Anges n°155 | par Dominique Aussenac

Sigila N°33 (scandale)

Depuis 1998, la revue transdisciplinaire franco-portugaise sur le secret décline ce dernier sous toutes ses facettes. À force de l’invoquer, celui-ci a percé aux oreilles du plus grand nombre. Or, quand un secret quitte la sphère privée, il acquiert une dimension tapageuse, voire scandaleuse que ce trente-troisième numéro se charge d’analyser. Olivier Got, spécialiste de la Bible revient sur l’histoire du terme scandale, ses origines théologiques. De la notion de « piège placé sur le chemin, obstacle pour faire tomber », il se laïcise aux cours des siècles pour évoquer « une grave affaire à caractère immoral où sont impliquées des personnes que l’on considérait comme honorables, dignes de confiance ». Du Christ qui prévient ses apôtres, lors du dernier repas : « Ne soyez pas scandalisés par ce qui va suivre ! » aux tribulations des DSK, Cahuzac, Copé et consorts, la distorsion est grande. Partant du travail de l’anthropologue Malinowski en Nouvelle-Guinée, Damien de Blic, politologue, nous rassure un peu sur les malversations politico-financières : « Abordé depuis une perspective sociologique, le scandale apparaît paradoxalement comme un indicateur de vitalité démocratique. » Quant au philosophe Guy Samama, il confirme que les sociétés totalitaires sont intrinsèquement des étouffe-scandales et précise que « Les scandales ont tendance à proliférer dans des périodes de transition, au moment où meurt un ancien monde et où un nouveau n’est pas encore né ». Mais le scandale ne se réduit pas au monde politique. Il est partout. Notamment dans le monde des arts. L’écrivain Marie-Françoise Vieuille évoque celui de l’opéra de Chostakovitch Lady Macbeth et le destin du musicien qui fut tout à la fois « chantre couvert de gloire de la toute-puissante Russie soviétique et Christ aux crachats de sa politique artistique ». L’historienne de l’art Mathilde Desvages montre comment certains monuments aux morts, des commandes publiques après la guerre de 14 ont pu défrayer la chronique et gagner l’hostilité des populations.
Seront aussi mis en lumière le Portugais Uriel da Costa exclu du catholicisme comme du judaïsme. Jean-Jacques Rousseau et sa propension à scandaliser tout en semblant tout faire pour être persécuté. Stéphane Mallarmé, qui tout étonné de la fulgurance de son « Coup de dés » questionne Paul Valéry : « Ne trouvez-vous pas que c’est un acte de démence ? »… Un très beau numéro sérieux, bien articulé sur un sujet brûlant trop souvent l’actualité et les fondements de nos institutions.

Dominique Aussenac

Sigila N°33
21 rue Saint-Médard 75005 Paris
185 pages, 16

O escãndalo Par Dominique Aussenac
Le Matricule des Anges n°155 , juillet 2014.
LMDA papier n°155
6.50 €
LMDA PDF n°155
4.00 €