La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Revue Joyeuse ligne du fuite

janvier 2016 | Le Matricule des Anges n°169 | par Emmanuel Laugier

N/Z N°1

N/Z est un ensemble à ciel ouvert, une revue en actes, sous-tendue par un Bureau des activités littéraires (que trois fondatrices, Sally Bonn, Lola Créïs et Nathalie Lacroix dirigent). Sa forme papier, comprenant 24 posters à déplier de textes et d’images, est le résultat d’un an d’invitations faites à des auteurs, architectes et plasticiens en huit soirées (de lectures, performances, projections), et sur huit blogs en ligne (revuenz.fr). Ces posters, compressés entre deux cartons rigides eux-mêmes tenus par un élastique, donnent à N/Z l’aspect du multiple pratiqué dans l’art contemporain. Objet hybride, participatif, donc. Gaëlle Obiégly en donne la solution de lecture : « je ne peux lire ce livre qu’en l’étalant, le déployant sur une table. Sans le toucher, donc.  » Méthode de lecture qu’elle offre depuis son « Bernard Collin, 9 fois ». Les images fantomales de Felipe Ribon, Ryoko Sekiguchi en écrit les légendes flottantes, Jacques Roubaud propose 52 « Strophes reverdie », quintil aux cadrages nets, tel ce « Sort » : « Deux pages grises de poussière / Dans le livre ouvert pas un bruit / Tes ongles morceau par morceau / Font un trou dans le mur, comment / T’empêcher de regarder hors  ». Emmanuel Hocquard déplie en une prose limpide une pédagogie didactique titrée « Joie & solitude », à l’usage de tout auditeur invité autour d’une table (de travail, de réflexion, d’école, etc.). Réflexion fine sur la grammaire, ses usages, le sens qu’elle implique et détoure. « Propositions et descriptions d’expériences  », dit-il, que l’on peut aussi entendre dans le « document nouveau, 28 mai 2015 » de Benoît Casas et Luc Bénazet : série de notations chiffrées, à la géométrie quasi rhizomatique, que le rebond, voire le divorce entre chaque séquence ouvre à des phrases solitaires et liées : « La surprise soudain face au mélange / de ses propres jours avec les pages d’un livre  » nomme une « harmonie, des bouts de chants, des idées décousues, du fracas, des lances, des murmures  ». Définition involontaire qui va comme un gant au projet entier de N/Z.
E. L.

N/Z N°1, 24 posters, 25

Joyeuse ligne du fuite Par Emmanuel Laugier
Le Matricule des Anges n°169 , janvier 2016.
LMDA papier n°169 - 6.50 €
LMDA PDF n°169 - 4.00 €