La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Revue Nouvelles avenues

janvier 2016 | Le Matricule des Anges n°169 | par Dominique Aussenac

Rue Saint Ambroise N°36

Fondée en 1999, Rue Saint Ambroise défend inlassablement la nouvelle. La revue a publié plus de quatre cents auteurs, français comme étrangers. Dans ce numéro « Spécial Amériques », Bernardo Toro compare la place de la nouvelle en France et outre-Atlantique. Si « en se nouvellisant, le roman français a marginalisé la nouvelle », elle conserve dans le Nouveau Monde son aura, tout en développant un champ expérimental. « Là où la nouvelle se porte bien, le roman se renouvelle ; mais dès que celle-là cesse d’exploiter de nouvelles voies, celui-ci régresse et s’académise. » L’anglo-saxon (Canada, États-Unis et Antilles) et l’espagnol (Chili, Argentine, Mexique, Pérou) alternent ici sans que les imaginaires, les styles, les techniques diffèrent fondamentalement. Le sexe des auteurs, à parité. Alice Munro, Selva Almada, Ignacio Padilla, Karla Suarez, Mauricio Electorat… Les univers plus urbains offrent des huis clos dans lesquels des relations se font, se défont. À la frontière du réel et de l’intime, au plus près de l’émoi, dans un sas de pudeur et d’outrance. « Regarde ce joli petit restaurant, ce beau restaurant. Il est à l’intérieur et en partie à l’extérieur, tu vois ? Il est à la fois dedans et dehors », déclare un vieil Américain à son épouse, dans « En transit » de Marvis Gallant. Il a coutume d’énoncer tout ce qu’il voit, mobilier, panneaux, destinations. Alors que sa femme pleure en demandant s’il la voit encore… Roberto Bolaño galéra longtemps avant d’être publié, il rappelle avec « Sensini » comment il vécut la nouvelle comme gagne-pain, lorsque gardien de nuit, vendeur ambulant, il participait à des concours en Espagne. En filigrane, sa relation épistolaire avec un écrivain argentin exilé. Délicate, hyper-sensible et riche, cette Rue Saint Ambroise. Dominique Aussenac

RUE SAINT AMBROISE N°36 , 210 pages, 12 , 3 rue Cassini 75014 Paris

Nouvelles avenues Par Dominique Aussenac
Le Matricule des Anges n°169 , janvier 2016.
LMDA papier n°169
6.50 €
LMDA PDF n°169
4.00 €