La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Revue Trombinoscopie

mai 2016 | Le Matricule des Anges n°173 | par Dominique Aussenac

La Moitié du fourbi N°3 (Visage)

Par un troisième opus, la revue au titre aussi intrigant qu’amusant explore le visage humain. Hélène Gaudy exhume une des plus belles figures de l’Antiquité, celle de l’éphèbe Antinoüs, jeune amant de l’empereur Hadrien, mort à 20 ans, noyé dans le Nil, dans des conditions troubles. Hadrien, fou de douleur, fit dresser les effigies d’Antinoüs sur tout son immense territoire. L’écrivain croise une photo d’une statue prise en 1894 et le texte de Marguerite Yourcenar. « Recréer celui qu’on aime, c’est un peu apprendre à le perdre. » Sylvain Prudhomme s’intéresse lui au visage de Pancho Villa, le Mexicain chapeauté, tombeur de deux tyrans. « Son visage il n’a jamais eu le temps d’y penser – et c’est ce qui le rend beau. Visage dépourvu de toute conscience de lui-même. Visage odorat, ouïe, flair. Visage renard.  » Antoni Casas Ros revient sur l’acte d’écrire et de décrire. « Refuser d’avoir un visage à montrer, c’est explorer plus en profondeur les trois couches superposées d’un vrai visage. Trois moments extatiques : l’éros, la créativité et le silence intérieur d’où jaillit toute éclosion profonde. » Dans un entretien, la graphiste Agathe Lichtensztejn révèle que « Dans le selfie, au contraire, on s’extirpe de cette confrontation définitive à soi-même. On livre de soi, de son visage, un moment signifiant mais volatil, périssable, qui peut être éventuellement altéré par tous ceux qui en prendront possession.  » De très beaux textes d’Anne-Françoise Kavauvea, Zoé Balthus, Sylvain Pattieu, Frank Smith, Hugues Leroy, une mise en page audacieuse (rouge orangé fluo & noir et blanc), d’étonnantes photos textuées d’Anne De Gelas : La Moitié du fourbi est une revue aussi pertinente qu’émouvante. Un très bel appel d’air. D. A.

La Moitié du fourbi N°3, 115 pages, 14 (22, rue Pablo Picasso 93000 Bobigny)

Trombinoscopie Par Dominique Aussenac
Le Matricule des Anges n°173 , mai 2016.
LMDA papier n°173 - 6.50 €
LMDA PDF n°173 - 4.00 €