La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Les Jouisseurs de Sigolène Vinson

septembre 2017 | Le Matricule des Anges n°186 | par Anthony Dufraisse

À ce moment-là de leur vie, Olivier et Éléonore semblent paumés mais ne se l’avouent pas encore. Paumés ensemble dans un village près de Pontarlier, non loin de la Suisse, souvent balayé par un froid sibérien, écosystème propice à la pétrification du quotidien. Paumés séparément aussi : lui, écrivain en panne d’inspiration, subtilise un pantin mécanique conçu pour l’écriture automatique, lequel, espère-t-il, pourrait écrire à sa place. Elle, s’enfonçant dans un état de dépendance, consomme le stock de psychotropes qu’elle est censée écouler en tant que représentante de l’industrie pharmaceutique. Des deux, malgré les apparences, c’est peut-être elle le personnage-clé de ce nouveau roman (après Le Caillou, Courir après les ombres…) signé Sigolène Vinson, car la visiteuse médicale sait mieux que son compagnon user des compétences de l’automate.
Les Jouisseurs fonctionne ainsi sur un double récit : ici l’enlisement d’un couple et là, en parallèle, le récit d’une équipée dans le Maroc de Lyautey, deux siècles plus tôt, histoire suscitée par Éléonore qui guide l’automate. Vinson imagine donc deux personnages qui, à leur tour, animent deux personnages, les contrebandiers danois Ole et Léonie au milieu des dunes. Les seconds, « êtres instinctifs aux désirs et besoins organiques », sont-ils les incarnations d’un esprit d’aventure qu’interdirait notre époque ? Pesante, piégeuse, la réalité se charge en tout cas de rappeler chaque jour à Olivier et Éléonore ce qu’ils ne sont pas : ni héros ni même acteurs de leur propre vie. Entraînés dans une spirale, isolement pour lui, « camisole chimique » pour elle, ils attendent un dénouement tragique et Vinson, non sans habileté, ménage le suspense. L’issue de la fiction marocaine enchâssée dans la fiction matricielle ne sera guère plus favorable. À la fois récit d’une dérive et récit de voyage, ce roman insolite laisse en suspens la question qu’il pose : comment et surtout à quel prix la jouissance de la vie est-elle possible ?

Anthony Dufraisse

Éditions de l’Observatoire, 182 pages, 17

Les Jouisseurs de Sigolène Vinson Par Anthony Dufraisse
Le Matricule des Anges n°186 , septembre 2017.
LMDA papier n°186
6.50 €
LMDA PDF n°186
4.00 €