La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français L' Insoumise de la Porte de Flandre

septembre 2017 | Le Matricule des Anges n°186 | par Virginie Mailles Viard

L' Insoumise de la Porte de Flandre

Fatima quitte les rues de Molenbeek, couverte d’un hijab. Fawzi, qui ne ne lui a jamais parlé, la suit en cachette, sûr qu’il est de l’épouser un jour. Il doit savoir où elle se rend, si elle croise des hommes ? «  Leurs yeux, si c’étaient des lasers ? S’ils voyaient à travers le tissu ? » Il est bien loin d’imaginer ce qui se cache sous le drap noir, dans l’intimité de ses plis : une jeune étudiante, cultivée, passionnée de littérature, et indignée par le sort fait aux femmes. Par ces hommes qui ont occupé tout l’espace public. Révolte, insoumission. Fatima doit leur faire payer, par une double vie, et ses prestations payées dans un sex-shop.
L’Insoumise…, c’est la découverte d’une ville fracturée. Franchir la frontière entre Molenbeek – qui n’est pas « la Casablanca de Bogart » – et le centre de Bruxelles, pour Fawzi, c’est se déplacer en territoire ennemi. Ce basculement est incarné par la Porte de Flandre, un vrai mur, « le canal qui sépare les Marocains des Belges  ». D’un côté un quartier entièrement tenu par les hommes, de l’autre des terrasses où tout le monde se mélange. Une hérésie pour Fawzi. Ce personnage, pourtant trop paresseux pour les prières, dont le seul but est de vendre des téléphones, nous laisse plein d’interrogations. Le narrateur lance des pistes. On apprend qu’il y a eu un avant, « avant que l’islamisme ne s’abatte sur Molenbeek comme la sécheresse sur le Sahel ». Il y a l’ignorance crasse de Fawzi, le creuset idéal pour implanter le fantasme de ce que doit être la « bonne musulmane ». S’il y a une morale dans L’Insoumise…, elle se trouve derrière les apparences. Le récit opère des changements de costume comme autant de visions du monde. Jusqu’au journaliste persuadé d’assister à la préparation d’un attentat. Quand Fawzi crie «  Allahou Akbar !  », les experts envahissent les médias. Fouad Laroui pose un regard d’entomologiste sur cette ruche humaine, toujours prête à gloser mais incapable d’ouvrir la Porte de Flandre. Virginie Mailles Viard

L’Insoumise de la Porte de Flandre,
de Fouad Laroui
Julliard, 134 pages, 17

Le Matricule des Anges n°186 , septembre 2017.
LMDA papier n°186
6.50 €
LMDA PDF n°186
4.00 €