La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger Mrs Caliban

avril 2019 | Le Matricule des Anges n°202 | par Camille Cloarec

Publié en 1982 aux États-Unis, ce troisième roman de la féministe Rachel Ingalls (décédée le mois dernier), classé par le British Book Marketing Council en 1986 parmi les vingt plus grands romans depuis la Seconde Guerre mondiale, est pourtant demeuré jusqu’alors inédit en français. Dorothy Caliban est une femme d’une quarantaine d’années à qui la vie n’a pas fait de cadeau. « Tout le monde autour d’elle était toujours absent ou mort. » Suite au décès de leur fils, suivi de peu par une fausse couche, son mari Fred s’est éloigné d’elle, la trompant et fuyant le foyer familial. Ce dernier, une trop grande maison de banlieue, abrite son désespoir. « Elle aimait bien passer du temps dans la chambre d’amis, qui n’avait jamais accueilli aucun ami. » Ce quotidien monotone vole en éclats un matin, alors que Dorothy est seule avec sa radio (« un gros poste marron foncé à l’ancienne, de ceux qui ressemblaient à une cathédrale gothique des années 1930 ») : une alerte signale en boucle qu’un dangereux monstre amphibien s’est échappé d’un laboratoire. S’ensuit une histoire d’amour qui relève tantôt de l’érotique, tantôt du fantastique, en prise à un univers réaliste et hostile, duquel l’auteure se moque avec force. En effet, quelque apocalyptique qu’elle soit, l’intrigue progresse avec un humour teinté de réflexions féministes, auréolant de fantaisie le destin dépressif de cette femme au foyer à l’avenir manqué. Étouffée par les deuils inconsolables et les déconvenues conjugales, Dorothy se jette à corps perdu dans cette aventure passionnelle avec l’homme-grenouille. Fulgurante et tragique, une telle relation aurait pu la sauver si elle n’avait pas trop tôt été avalée par la société, qui à la manière des vagues « toutes pareilles à des fils que l’on tricote, comme les vengeances, les trahisons, les souvenirs et les regrets qui s’engendrent les uns les autres  » se fait un malin plaisir de détruire ce qui sort de la norme.
Camille Cloarec

Mrs caliban de Rachel Ingalls
Traduit de l’américain par Céline Leroy, Belfond, 128 pages, 16

Le Matricule des Anges n°202 , avril 2019.
LMDA papier n°202
6.50 €
LMDA PDF n°202
4.00 €